Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

AppliDay - e.isolement avec Laurent Tardy

Mieux maîtriser les risques de défaut d’isolement des installations électriques sur le réseau ferré, est un enjeu majeur pour SNCF. Dans cette optique, le déploiement de e-isolement est un progrès indéniable. Explication avec Laurent Tardy, chef de projet pour cette application.

Publié le 02/11/2017 par La Rédaction
cover_e_isolement

À quel besoin répond cette application ?

Les besoins sont multiples et essentiels. Les relevés concernant l’isolement ont une grande importance d’un point de vue de la sécurité ferroviaire. Si l’isolement d’un circuit électrique sur le réseau n’est plus assuré, les conséquences peuvent être très sérieuses : ouverture non voulue d’un passage à niveau, signalisation lumineuse défectueuse, etc. Raison pour laquelle chaque circuit électrique est contrôlé annuellement. Avant e-isolement, chaque agent sur le terrain notait donc sur une fiche papier les résultats de ces différentes mesures. Et alertait, évidemment, sa hiérarchie en cas d’irrégularités. Cela a bien fonctionné toutes ces années mais cette manière de faire ne permettait pas d’avoir une vue exhaustive et un suivi optimal de l’ensemble des résultats.

En quoi cette application le permet-elle ?

Du papier au numérique, le geste métier ne change pas. On a bien fait attention à ce qu’il n’y ait pas plus de clics à exécuter que de coups de crayon sur le papier. La seule différence, c’est que l’agent enregistre ses relevés sur sa phablette, une sorte de gros smartphone. Le premier intérêt est là. Désormais, la transmission et le partage d’infos sont instantanés. On peut savoir très précisément la valeur mesurée pour chaque circuit électrique. Et si cette dernière ne respecte pas le seuil minimal. Le N+1 et N+2 de l’agent sont immédiatement alertés et les opérations de réparation peuvent être enclenchées. De même, si la mesure d’isolement demeure correcte, mais qu’elle a baissé de plus de 50% par rapport à la dernière mesure (en un an), une alerte est aussi lancée. Face à un souci technique manifeste, on peut ainsi effectuer des vérifications du circuit plus approfondis. Et puis, ultime avantage, e.isolement est un outil précieux au moment d’affiner les prévisions budgétaires.

Dans quel sens ?

Il offre une vue d’ensemble inédite jusque-là. Ce qui nous permet d’anticiper désormais tout travaux d’entretien ou de modernisation.

Quel était le challenge principal lors de son élaboration ?

Au sein de SNCF Réseau, e-isolement est la première application à usage métier à destination des agents SEG qui a été déployée. Nous avons donc essuyé les plâtres aussi bien sur le plan informatique que juridique ou du SAV. Le développement a donc nécessité deux ans de travail. Une première version est sortie en décembre 2015. Fin 2016, nous avions la satisfaction de voir un premier infrapôle totalement équipé.

Qui a tout intérêt à télécharger cette application ?

L’ensemble des agents du service électrique général (SEG) pour la signalisation ferroviaire et également, toutes les personnes qui leur sont hiérarchiquement liées. Le déploiement est en bonne voie. La direction nationale est d’ailleurs impliquée dans le projet et a pleinement conscience de l’intérêt de e-isolement.

Quelles sont les évolutions attendues pour l’application ?

Les évolutions majeures ont déjà été menées depuis la naissance du projet en 2015, toutes en lien avec les demandes du terrain. Désormais, et comme cette application est encadrée par les notices techniques, les mises à jour devraient être moindres. Pour autant, nous travaillons encore sur la sécurité informatique de l’appli. Dans le but aussi bien d’améliorer la sauvegarde générale des données que de parer à toute tentative de piratage.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
sxo
Fiche tendance – SXO
Lire la suite
CRO
La Fab Design lance un comité dédié à l’expérience utilisateur
Lire la suite
william-iven-gcsnospexfs-unsplash
Comment SNCF met le design au service de la transformation digitale
Lire la suite