Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

#Atelier574 – Le NFC sur mobile

Dans une optique de simplification des déplacements des clients, SNCF met en place la technologie NFC progressivement depuis juillet 2018. Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les avantages pour les clients et pour le transporteur ? Dans cette conférence au « 574 », Jade Valliès, Mikaël Lemarchand et Louis Brosse expliquent ce que cette technologie peut apporter et comment elle transformera les mobilités de demain.

Publié le 23/11/2018 par La Rédaction
cover_nfc_atelier574

Qui ?

Trois intervenants répondent ainsi à toutes les questions sur le NFC - Jade Valliès, Directrice du programme NFC SNCF, Mikaël Lemarchand, Directeur Marketing des Services pour SNCF Transilien et Louis Brosse, DG de Wizway Solutions, une PME qui compte SNCF parmi ses actionnaires, et qui est chargée de la mise en place du NFC sur les réseaux du groupe ferroviaire.

Où ?

Au 574, le siège parisien de la Direction Générale e.SNCF à Saint-Denis (93), soit à environ 3 860 kilomètres de la Mésopotamie (actuel Irak), où le nombre zéro est apparu pour la première fois à l’époque des Séleucides.

Quand ?

Vendredi 16 novembre 2018, soit 73 ans jour pour jour après la création de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) suite à la seconde guerre mondiale, afin de contribuer au maintien de la paix par l’éducation, la science et la culture.

atelier_nfc_1

Comment fonctionne le NFC ?

Le NFC (Near Field Communication) est une technologie de communication qui utilise la radiofréquence, afin de permettre la transmission de données sans contact entre deux appareils - un support (une carte sans contact ou un smartphone) et un lecteur (automate valideur de transport). Cette technologie a été développée en 2002 par Sony et Philips et fonctionne de manière simple.

La carte ou le smartphone possède une « chip » où sont stockés les éléments sécurisés et une antenne de communication. Côté pratique, aujourd’hui, il faut seulement 1m30 à 2 minutes pour installer le système NFC sur un smartphone, avec un taux de réussite actuel de 96%. « Nous travaillons à diminuer encore ce temps d’installation ainsi que sa fiabilité », précise Louis Brosse. Une fois l’achat en ligne effectué, il suffit de passer le smartphone ou la carte sur la borne pour valider son titre. « La technique n’a aucun intérêt si elle n’est pas au service de l’expérience client », indique le DG de Wizway Solutions.

« Le NFC est la technologie du présent et de l’avenir du Mass Transit, car elle est la seule technologie qui permet des débits de passage importants (entre 40 et 80 passagers par minute) », explique Louis Brosse.

Mais, c’est aussi une technologie complexe à mettre en place, car il faut pouvoir la faire fonctionner avec tous les types de smartphones et toutes les versions des systèmes d’exploitation.

Quels sont les avantages du NFC pour SNCF et pour les clients ?

« Aujourd’hui, en 2018, presque 100% des clients doivent aller en gare pour acheter un billet. Cela doit être corrigé, car ce n’est pas moderne et cela ne correspond plus aux attentes du client », explique Mikaël Lemarchand. SNCF a donc pour ambition de devenir un des leaders de « l’individual Mass Transit ». Même si cela paraît contradictoire ou illusoire, cela est possible, et notamment grâce au NFC. « La dématérialisation des titres de transport permettra en effet de créer une connexion avec les clients, de les connaître, et de leur proposer un service personnalisé. Voilà pourquoi le NFC est au cœur de la stratégie SNCF », ajoute-t-il.

atelier_nfc_2

Le NFC présente de nombreux avantages, aussi bien pour le client que pour SNCF. Le premier atout de cette technologie est qu’elle n’exige pas de remplacer les valideurs existants. Ensuite, le NFC mise sur la sécurisation. Les données que le transporteur intègre sont sécurisées, tout comme les données personnelles des clients. Pour le côté pratique, le NFC permet une fluidité du geste, car il suffit de passer son téléphone sur la borne pour qu’elle s’ouvre. Mais, le NFC c’est aussi de la fiabilité, car même si le téléphone est éteint ou qu’il n’y a pas de réseau, le système fonctionne parfaitement.

atelier_nfc_2

Le NFC permet également de réduire les coûts et de transformer la mission des agents en gare qui sont pour le moment occupés à la vente de titres de transport.

Cette simplification de la mobilité répond également à un enjeu écologique en attirant les automobilistes vers le transport collectif. « Le NFC apporte à chacun la liberté de se déplacer facilement, en préservant la planète », précise Jade Valliès.

Mise en place du NFC dans les grandes villes de France

Le NFC est depuis juillet 2018 en phase d’expérimentation en Ile-de-France. L’ouverture du service NavigoLAB sera progressive afin de s’assurer de sa robustesse et d’enrichir les offres.La phase de tests a tout d’abord commencé avec les Tickets +, puis s’ouvrira dès décembre sur les abonnements Navigo mois et semaine auprès de 1 000 clients sélectionnés. À partir de janvier 2019, tous les clients qui le souhaiteront pourront expérimenter ce nouveau service.« Aujourd’hui, les retours que l’on a sont positifs d’un point de vue technique, les clients sont satisfaits et trouvent que le service est simple et pratique », détaille Jade Valliès. Ainsi, d’après une étude, 84% des testeurs sont satisfaits de leur expérience avec NavigoLab, et 84% recommanderaient l’application.

img_00881_2

« Aujourd’hui, les retours que l’on a sont positifs d’un point de vue technique, les clients sont satisfaits et trouvent que le service est simple et pratique », détaille Jade Valliès. Ainsi, d’après une étude, 84% des testeurs sont satisfaits de leur expérience avec NavigoLab, et 84% recommanderaient l’application.

Pour faciliter les mobilités dans les territoires, le NFC s’ouvrira également sur les lignes TER à partir de 2019, afin de compléter les offres digitales existantes. « En 2020, l’objectif est de faire 50% des ventes en digital », précise la Directrice du NFC chez SNCF.

img_00881_2

Des partenariats avec des grandes villes de France sont également en cours afin de proposer la vente de tickets unitaires pour faciliter les trajets porte à porte. Par exemple, on pourra acheter sur le support NFC à la fois un billet TER Hauts de France, ainsi qu’un ticket de métro à Lille. Ainsi, en 2019, le NFC sera disponible à Strasbourg et à Lille, et en 2020 à Rennes, Marseille, Toulouse, Lyon et Bordeaux. « L’application a pour vocation de devenir un assistant personnel de mobilité », conclut Jade Valliès.

Punchlines

  • « La technique n’a aucun intérêt si elle n’est pas au service de l’expérience client ». Louis Brosse

  • « Le NFC est la technologie du présent et de l’avenir du mass transit ». Louis Brosse

  • « Le NFC apporte à chacun la liberté de se déplacer facilement en préservant la planète ». Jade Valliès

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
NFC et passe carmillon
Mawijo, 23/11/2018

Bonjour, Sera t-il mis en place pour les salariés possédants le passe carmillon SNCF. SI oui, pour quand? et comment doit-on procéder pour l'avoir? Cordialement M-J

Recommandé pour vous
engagement_et_performance-2_performance
Fiche Tendance - NFC
Lire la suite
cover_jjv
Les simulations ferroviaires, un genre vidéoludique qui fait son chemin
Lire la suite
chroniques_sf_11
Chroniques de SF – Los Angeles met le cap sur le bus électrique
Lire la suite