Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

#Atelier574 – Les dernières tendances de l'innovation, par Netexplo


cover_atelier_574_netexplo

Il y a dix ans naissait Netexplo, un observatoire indépendant et mondial de la transformation digitale, fondé sous le patronage du Secrétariat d’État à la Prospective et au Développement de l’Économie Numérique et du Sénat, en partenariat avec HEC Paris. Son but : identifier et comprendre les tendances émergentes actuelles du digital à travers le monde. Un objectif partagé avec les collaborateurs du groupe lors d’une conférence au 574 de Saint-Denis. Friands de nouveautés technologiques inspirantes, ils ont afflué en nombre pour écouter Julien Lévy.

Qui ?

Julien Lévy, professeur affilié et directeur du centre digital HEC, présentait la cinquième étude de tendances de Netexplo basée sur les innovations qu'elle a pu répertorier.

Où ?

Au 574 de la ville de Saint-Denis, siège de la célèbre basilique nécropole des rois de France.

Quand ?

Le 7 décembre 2017, jour où Voyages-sncf.com est devenu OUI.sncf.

Grandes idées :

1 - L'innovation digitale où elle se trouve, et quel qu'en soit l'acteur

Netexplo, fort de partenaires (étudiants et professeurs) répartis à travers le monde, source l'innovation in situ. Chaque année, près de 2 000 innovations sont ainsi répertoriées : 40% d'entre elles proviennent d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique latine. La moitié voit le jour sous la forme de startups ; les universités, ONG et grands groupes se répartissent le reste des contributions. « L'innovation digitale, ce n'est pas seulement l'Europe ou la Silicon Valley, c'est l'ensemble des continents », résume Julien Levy.

2 - L'innovation digitale : usage et technologie

Julien Lévy le précise dès le début : « Ce qui nous intéresse, c'est l'usage ». Ce dernier prime donc sur la technologie en elle-même, même si elle doit toujours faire partie de l'équation de l'innovation. L’intervenant cite comme exemple mPedigree, une solution ghanéenne de vérification d'authenticité de certains médicaments via SMS, à partir d'un code à gratter sur la boîte - un usage qui lui a valu le grand prix Netexplo 2011 -.

3 - Mise en perspective : la science quantifie le monde

Le monde physique qui nous entoure peut être mesuré selon 7 grandeurs scientifiques : longueur, masse, temps, température, quantité de matière, courant électrique et intensité lumineuse. Par conséquent, « tout le réel peut être transformé en données » explique Julien Lévy, ajoutant que la technologie donne une capacité extraordinaire pour produire et traiter des données, à condition de s'inscrire dans une pensée humaniste pour le bien de tous. Cette dernière notion vient contester une certaine désillusion face au progrès qui accompagne parfois l'évolution de la technologie.

4 - L'humanisme 2.0 au cœur des nouvelles tendances

Au travers des innovations identifiées par Netexplo, une certaine forme de philosophie du progrès basée sur la pensée positive et centrée sur l'individu aurait émergé : la technologie n'est pas une fatalité historique, c'est une volonté ainsi qu’une solution à certaines problématiques. L'observatoire aura distingué trois tendances :

  • Human focus – un progrès porteur de sens au service de l'individu (« New you ») ou d'une cause juste (« New us »). Exemples : des poignées connectées dans un bus qui mesurent vos données vitales, ou une application de sensibilisation des plus jeunes à la prudence sur Internet.

  • Nature made human – la quantification au service de la protection de la nature, voire parfois de sa correction génétique (biotechnologies). Exemple : équiper des arbres avec des smartphones pour capter des sons d'abattages sauvages, ou des animaux pour surveiller ou localiser une situation, comme une décharge illégale ou lorsque les déchets n'ont pas déjà été collectés, via un site de mise en relation avec des entreprises collectrices… C'est aussi fabriquer de la « vraie viande » ou du « vrai lait » sans animal, ou un grand vin sur commande.

  • Post human – Cette tendance est basée sur la « singularité technologique », moment hypothétique où l'intelligence artificielle surpassera l'intelligence biologique humaine… en 2023, selon les prévisions de Ray Kurzweil, directeur de l'ingénierie chez Google, indique Julien Lévy. Le but : des machines qui s'adaptent à nous et nous comprennent. Ce phénomène existe déjà aujourd’hui avec l'écriture de romans, la composition de chansons, les robots « liseurs d’émotions » ou l'analyse d'images par une IA. Et pourquoi pas une évolution vers des chaises autonomes qui se rangent toutes seules, une étagère intelligente qui reconnaît les clients en magasin, ou des utilisations domotiques comme un radio-réveil qui affiche un personnage virtuel en hologramme engageant la conversation le matin dans la salle de bains, ou le soir en rentrant du travail. Ces innovations s'améliorent chaque jour par auto-apprentissage, grâce à l'intelligence artificielle.

atelier_574_netexplo

Punchlines :

  • « La révolution numérique s'inscrit dans un mouvement de quantification du monde » - Julien Lévy.

  • « Il faut tout transformer en données pour tout transformer par les données » - Julien Lévy.

  • « La nature est un livre écrit en langage mathématique » - Galilée, Il Saggiatore (1623)

  • « Est réel ce qu'on peut mesurer » - Max Planck

  • « La technologie rend possible les usages, mais ne les détermine pas » - Julien Lévy.

Commentaires

S’enregistrer et se connecter