Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Ateliers 574 – Best of 2019

En cette nouvelle année, découvrez ou redécouvrez le meilleur des ateliers 574 de 2019 !

Publié le 13/02/2020 par La Rédaction
Best of atelier 574 e.SNCF

« L’intelligence artificielle n’existe pas » par Luc Julia

Luc Julia Intelligence Artificielle Samsung

Dans cette conférence au « 574 », Luc Julia explique ce qu’est l’intelligence artificielle aujourd’hui et nous interroge sur les capacités réelles de cette intelligence. « La différence essentielle entre l’IA et l’intelligence humaine, est que l’intelligence humaine crée et innove. L’IA ne crée rien du tout, elle est basée sur des règles ou sur des datas qu’on lui a données » énonce-t-il.

Second problème, cette IA, pour arriver à un résultat simple, doit se nourrir d’une montagne de données, ce qui rend ce système extrêmement énergivore. « Si on continue à faire ce qu’on fait aujourd’hui en termes mathématiques et statistiques, on va droit dans le mur, car l’IA est beaucoup trop énergivore. Par contre, si on allie d’autres domaines pour essayer de se rapprocher de ce que notre cerveau fait, on a une chance peut-être de faire des systèmes beaucoup plus intéressants et moins énergivores. Il faudra donc peut-être réfléchir à comment utiliser du small data au lieu du big data et sûrement remplacer les statistiques et mathématiques par, par exemple, de la biologie ou de la physique quantique » conclut-il.

Luc Julia est vice-Président de l’innovation chez Samsung, co-inventeur de Siri et co-fondateur de Nuance, aujourd’hui leader mondial de la reconnaissance vocale.

Lire le récap de la conférence « L’intelligence artificielle n’existe pas »

« La connectivité de demain » par Florence Trouche

Florence Trouche Facebook France

Florence Trouche, directrice commerciale de Facebook en France, explique comment les plateformes telles que Facebook, WhatsApp, Messenger ou encore Instagram se modifient en permanence en fonction des usages des utilisateurs. Par exemple, côté service, les deux plateformes qui explosent sont Messenger et WhatsApp. « Les messageries vont devenir le premier contact digital entre utilisateur et marque » explique-t-elle.

Elle revient également sur la responsabilité de ces plateformes en matière de protection des données personnelles mais aussi, sur leur impact sur des événements tels que des élections. « 2018 a été une année un peu complexe pour Facebook, car c’est la première fois que l’entreprise a vécu une séquence de communication dure. Cela a commencé avec Cambridge Analytica, puis a continué avec les interférences de puissances extérieurs à plusieurs élections. (…) L’impact de notre entreprise sur le monde est gigantesque aussi bien dans le positif que le négatif. Il y a eu en 2018 une prise de conscience dans la responsabilité de l’entreprise et une volonté à présent de protéger les utilisateurs » explique-t-elle.

Lire le récap de la conférence « La connectivité de demain »

« Innovation frugale : comment faire mieux avec moins ? » par Navi Radjou

Navi Radjou Innovation Frugale

Dans cette conférence, Navi Radjou introduit les principes de l’innovation frugale, c’est-à-dire comment créer plus de valeurs à la fois économique, sociale et écologique avec moins de ressources. « Il n’est plus suffisant pour les entreprises de faire moins de mal, d’avoir moins d’empreinte carbone, il faut maintenant faire plus pour la société et l’environnement. Au lieu de réduire l’empreinte carbone, il faut donc élargir son empreinte positive sur l’environnement. On appelle cela l’économie régénératrice qui va bien au-delà de l’économie circulaire » explique Navi Radjou. Pour ce faire, il est important de réconcilier ces cinq attributs - abordabilité, qualité, simplicité, durabilité et sens - qui pendant longtemps ont été jugés irréconciliables. Ces cinq attributs sont de plus en plus exigés par les consommateurs et doivent être intégrés dans la création des produits.

Navi Radjou est consultant en stratégie, spécialiste de l’innovation et du leadership dans la Silicon Valley. Il est également le co-auteur de L'innovation jugaad, redevenons ingénieux aux éditions Diateino.

Lire le récap de la conférence « Innovation frugale : comment faire mieux avec moins ? »

« La blockchain et la disruption créatrice » par Primavera De Filippi

Primavera de Felippi Blockchain

Primavera De Filippi revient sur la création de la blockchain et ses propriétés spécifiques, telles que la décentralisation et l’incorruptibilité. « L’idée principale de la blockchain est la désintermédiation » explique-t-elle. Comment faire confiance alors à Bitcoin par exemple, s’il n’y a plus d’intermédiaires de confiance comme une banque ? « La blockchain est une infrastructure technologique qui va combiner des primitives cryptographiques avec des systèmes de réseaux décentralisés afin que l’on puisse effectuer des transactions sécurisées. (…) Chaque bloc de transaction incorpore une référence au bloc précédent, si quelqu’un modifie une transaction, cela va modifier la référence et donc briser la chaîne » explique-t-elle.

Primavera De Filippi est une experte mondiale de la blockchain. Elle est chercheuse au CERSA (unité mixte du CNRS et de l’Université Paris II) et chercheuse associée au Berkman Center for Internet & Society (Université de Harvard).

Lire le récap de la conférence « La blockchain et la disruption créatrice »

« Stratégies d’adaptation et d’innovation : le point de vue d’un paléoanthropologue » par Pascal Picq

Pascal Picq paléoanthropologue

Dans cette conférence, Pascal Picq explique comment l’évolution des espèces est au cœur des préoccupations actuelles, car elle permet aux êtres humains de s’adapter à la nouvelle ère numérique dans laquelle ils se trouvent. En confrontant l’innovation larmarckienne et l’innovation darwinienne, il explique le changement de paradigme qui résulte de la transformation numérique. D’un monde où chaque problème attend sa solution, nous passons à un monde où chaque solution attend son problème. « C’est cela qu’on appelle l’espace digital darwinien, c’est-à-dire comment nous adapter dans un environnement dans lequel partout dans le monde émergent des inventions qui peuvent, si elles sont sélectionnées, devenir des innovations capables de bousculer tout un secteur économique et social » explique-t-il.

Pascal Picq est un paléoanthropologue français et maître de conférences au Collège de France. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages, dont L'intelligence artificielle et les chimpanzés du futur, publié aux éditions Odile Jacob et Sapiens face à Sapiens publié aux éditions Flammarion en 2019.

Lire le récap de la conférence « Stratégies d’adaptation et d’innovation : le point de vue d’un paléoanthropologue »

« La blockchain aujourd’hui » par Claire Balva

Claire Balva Blockchain Partners

Claire Balva revient sur les origines de la blockchain avec la création du Bitcoin en 2008. « Son ambition est de créer l’internet de la valeur afin de permettre de s’envoyer des actifs numériques qui auront une valeur sans avoir besoin de tout centraliser dans la base de données d’un intermédiaire financier, c’est là vraiment le cœur de la valeur ajoutée de Bitcoin. C’est un concept de rareté numérique, c’est presque le nouvel étalon-or sur internet » explique-t-elle.

Elle revient également sur les différentes utilisations de la blockchain aujourd’hui : moyen de preuve, traçabilité, digitalisation et automatisation des données, valeur refuge, facilitation des transactions… « On se rend compte que finalement le sujet blockchain est assez fourre-tout. C’est d’abord un sujet informatique, c’est-à-dire comment optimiser les systèmes existants en faisant de la traçabilité par exemple. Et en parallèle, il y a la question d’actifs numériques qui est la vraie valeur ajoutée de départ de la blockchain » conclut-elle.

Claire Balva est la CEO et co-fondatrice de Blockchain Partners, le spécialiste français des technologies blockchain, qui accompagne les entreprises dans leur stratégie blockchain et cryptomonnaie.

Lire le récap de la conférence « La blockchain aujourd’hui »

Un grand bravo à l’illustrateur Juan Mendez (Cartoonbase) pour ses dessins, et merci à lui d’accompagner chaque année e.SNCF dans ses projets !

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
Dominique Wolton Chercheur CNRS
#Atelier574 – « La communication technique peut-elle résoudre les difficultés de la communication humaine ? » par Dominique Wolton
Lire la suite
Clara Balva
#Atelier574 – « La blockchain aujourd’hui » par Claire Balva
Lire la suite
Hackathon blockchain in the city SNCF Lyon
Hackathon « Blockchain and the city », ou comment explorer les nouveaux usages en mode collaboratif
Lire la suite