Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Cinq ans après sa création, où en est l’Ecole Numérique SNCF ?

Depuis sa création en 2017, les réalisations de l’Ecole Numérique SNCF ont été nombreuses. Comment a-t-elle évolué au fil des ans et quels sont ses projets à venir ? Réponses de Cassandra Cornilleau, Directrice de la ligne des métiers du numérique et de l'Ecole Numérique.

par La Rédaction
cassandra cornilleau

Qu’est-ce que l’Ecole Numérique ?

Cassandra Cornilleau : L’école Numérique est un lieu de développement des connaissances et compétences numériques. Nous avons ainsi trois grandes cibles. D’abord, l’ensemble des collaborateurs de la ligne des métiers du numérique, que nous accompagnons dans le développement des compétences techniques, méthodologiques ou comportementales, dont ils ont besoin au quotidien. Ensuite, les 150 000 agents des cinq SA du groupe SNCF, pour qui nous avons une offre de sensibilisation et de prise en main des outils. Et enfin, depuis 2021, les 2600 cadres supérieurs et dirigeants SNCF, pour lesquels nous avons créé un label dédié, qui leur donne les clefs pour prendre les bonnes décisions dans un monde toujours plus numérique.

Pourquoi avoir lancé l’Ecole Numérique en 2017 ?

Cassandra Cornilleau : En 2017, une stratégie autour d’un Programme de Renouveau du Socle Numérique (PRSN) est mise en place, comprenant 14 chantiers stratégiques pour remettre au goût du jour le socle numérique du Groupe. Il était donc nécessaire d’accompagner les collaborateurs sur les compétences dont nous avions besoin pour ces 14 chantiers ; ce besoin a donc entrainé la création de l’Ecole Numérique.

Quelles sont vos grandes réussites en 2021 ?

Cassandra Cornilleau : En 2021, nous avons lancé le Label Dirigeant Numérique, un dispositif de formation pour les cadres dirigeants. Cela a été une aventure intense ! L’année a également été assez dense pour le reste de l’Ecole Numérique, puisque nous avons explosé le score du nombre de sessions et du nombre de formés. Le troisième point important est le programme de reconversion Up to Dev lancé en fin d’année qui s’inscrit dans le programme Solidarité Emploi numérique, qui a vocation à reconvertir 300 agents SNCF au métier de développeur en l’espace de quatre ans. Les premières promotions débuteront en avril 2022.

Enfin, nous avons largement contribué à l’augmentation des compétences numériques dans le Groupe, grâce à des formations en e-learning, afin qu’un maximum de personnes puisse avoir accès à ces contenus. Par exemple, nous avons mis en place le dispositif “Les 10 CyberRéflexes” en octobre en partenariat avec la Direction Cybersécurité et des dispositifs d’e-learning autour du numérique responsable.

Quels sont les enjeux de cette offre de formation pour les années à venir ?

cassandra

Cassandra Cornilleau : Nous avons beaucoup de projets. Le grand projet de 2022 est un label pour l’ensemble des collaborateurs du numérique, dont l’ambition est de leur apporter un bon niveau sur les sujets du numérique, afin de mieux accompagner l’entreprise dans ses transformations. Il sera lancé au début du 2ème semestre.

Nous débuterons également un programme stratégique d’accompagnement pour l’ensemble des DSI du Groupe, à destination spécifiquement des chefs de projet sur les projets stratégiques. Plutôt qu’une formation classique descendante, l’ambition de ce programme est vraiment de les accompagner, grâce à des coachs ou des experts, tout au long de leur projet.

Ensuite, les programmes de reconversion auront une part importante en 2022. Ainsi, plus de 60 agents participeront à Up to Dev et Up to IT, la nouvelle version du dispositif de formation pour permettre aux agents de maîtrise/cadres de venir dans les métiers du numérique, sera lancée.

Notre projet en 2022 est également d’étoffer notre catalogue de formations sur des sujets plus techniques, sur lesquels nous travaillons actuellement avec les DSI, afin de répondre parfaitement à leurs besoins.

Quels sont les enjeux de cette offre de formation pour les années à venir ?

Cassandra Cornilleau : Nous avons beaucoup de projets. Le grand projet de 2022 est un label pour l’ensemble des collaborateurs du numérique, dont l’ambition est de leur apporter un bon niveau sur les sujets du numérique, afin de mieux accompagner l’entreprise dans ses transformations. Il sera lancé au début du 2ème semestre.

Nous débuterons également un programme stratégique d’accompagnement pour l’ensemble des DSI du Groupe, à destination spécifiquement des chefs de projet sur les projets stratégiques. Plutôt qu’une formation classique descendante, l’ambition de ce programme est vraiment de les accompagner, grâce à des coachs ou des experts, tout au long de leur projet.

Ensuite, les programmes de reconversion auront une part importante en 2022. Ainsi, plus de 60 agents participeront à Up to Dev et Up to IT, la nouvelle version du dispositif de formation pour permettre aux agents de maîtrise/cadres de venir dans les métiers du numérique, sera lancée.

Notre projet en 2022 est également d’étoffer notre catalogue de formations sur des sujets plus techniques, sur lesquels nous travaillons actuellement avec les DSI, afin de répondre parfaitement à leurs besoins.

Quels profils aimeriez-vous attirer vers votre école ?

Cassandra Cornilleau : Aujourd’hui, même si l’on couvre déjà l’ensemble de la population du Groupe, je pense que tout le monde ne connait pas encore l’Ecole Numérique. Nous avons donc encore un travail de visibilité à faire, c’est un vrai challenge et c’est depuis 2017, l’un de nos objectifs principaux. Notre ambition est aussi d’accompagner l’entreprise au sens large, par exemple Up to Dev et Up to IT s’inscrivent dans le programme Solidarité Emploi qui est porté par le groupe SNCF. Ce programme de reconversion permet d’accompagner des collaborateurs, qui sont aujourd’hui sans poste dans l’entreprise ou qui souhaitent changer d’horizon.

La pandémie a-t-elle eu un impact sur l’Ecole Numérique ?

Cassandra Cornilleau : Oui, clairement, puisque du jour au lendemain il a fallu que nous pivotions vers le distanciel, alors que notre philosophie était basée sur le relationnel et le collectif. De plus, nos formateurs n’étaient pas habitués à ce format, donc nous avons dû revoir les déroulés pédagogiques. Aussi bien d’un point de vue organisation que d’un point de vue contenu de la formation, la pandémie a été un vrai chamboulement pour nous. Néanmoins, nous avons su mettre en place des nouveaux dispositifs pour permettre le distanciel et pour répondre aux attendus de nos apprenants. Cela nous permis d’être plus à l’aise avec les différents formats de formation pour ouvrir une offre toujours plus riche aux agents.

Comment les nouvelles technologies accompagnent désormais les méthodes de formations ?

AR/VR

Cassandra Cornilleau : Le e-learning évolue beaucoup et comprend de plus en plus d’expériences très interactives et ludiques. Ainsi, nous utilisons la réalité virtuelle, sur laquelle nous travaillons avec la direction AR/VR. Nous sommes également en train de réfléchir à créer un métavers sur l’Ecole Numérique en 2022. Enfin, je dirais que le learning dépend tout autant de l’avancée technologique que de l’avancée des recherches sur le fonctionnement du cerveau. Je peux citer, par exemple, ce qui est mis en place sur l’ancrage mémoriel, et comment on fait en sorte que le collaborateur qui a participé à une formation, puisse avoir un suivi et être en capacité d’intégrer dans son quotidien ce qu’il a appris en formation.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
mass transit gare
Le Mass transit dans le monde – 5 questions à Alain Krakovitch
Lire la suite
RPA
RPA : une histoire de transformation à la DGFA SNCF Réseau
Lire la suite
jose-gasparian-lcuu1j5q-qw-unsplash
CES ASIA 2019 : les innovations au service des métiers SNCF
Lire la suite