Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Connectivité industrielle : les projets marquants de 2020

De nombreux projets ont vu le jour l’an passé, afin de progresser en matière de connectivité industrielle. Les enjeux ? Plus de sécurité et plus d’efficacité pour une maintenance prédictive efficace.

Publié le 04/02/2021 par La Rédaction
connectivité industrielle

La connectivité industrielle de demain chez SNCF

La connectivité industrielle est une question primordiale d’aujourd’hui et de demain pour la SNCF. L’objectif ? Permettre un « Zero Trust Network », afin que tous les collaborateurs puissent se connecter de leur PC ou de leur tablette, qu’ils soient ou non présents dans les locaux, sans risque pour la sécurité des données du Groupe. Cette connectivité via Wifi, LAN, 5G, réseau IoT local… permet de répond à des enjeux majeurs, tels que l’efficacité, la traçabilité, la performance, la réactivité et bien entendu la sécurité.

Technicentre industriel SNCF de Romilly-sur-Seine : la vitrine de l’Usine du Futur

Ce Technicentre nouvelle génération s’inscrit dans le programme stratégique du Groupe SNCF Usine du Futur. Spécialisé dans la réparation et la révision de pièces constitutives du matériel roulant ferroviaire, cette nouvelle usine intègre les dernières technologies, telles que le BIM (maquette numérique 3D), ou encore l’inventaire par drones. Cette digitalisation permet également de simplifier l’exploitation des données en temps réel, grâce à des logiciels hautement innovants, comme par exemple l’application Observation sécurité, permettant d’identifier les facteurs précurseurs d’accident de travail.

Usine du futur : un réseau industriel sécurisé dans les Technicentres Industriels de SNCF

Dans le cadre du programme Usine du Futur, le réseau mis en place est au service de la performance industrielle, en connectant les machines à un superviseur. « Cela nous permettra de collecter la donnée utile à la maintenance de nos machines mais aussi de gagner en efficience dans notre production », explique Cédric Gallais, directeur du programme Usine du futur. Toujours dans une optique d’amélioration de la performance industrielle, la connexion de toutes les machines entre elles permet aussi d’intégrer leurs données dans les outils digitaux utilisés par les agents du terrain, comme Collector ou On Time.

La « supervision connectée » au service de la maintenance 4.0 : une collaboration SNCF x La Ruche industrielle

SNCF en Auvergne-Rhône-Alpes et La Ruche Industrielle à Lyon se sont associés pour créer un banc physique, permettant une supervision connectée de toutes les machines d’une même usine, quelle que soit leur marque ou époque de conception. « Le premier besoin est de limiter et d’anticiper tout ce qui est arrêt de production des parcs machines. La seconde chose, c’est de réussir la connectivité de ces derniers malgré leur hétérogénéité. Troisièmement, il faut aussi pouvoir monter en compétences et s’assurer que les équipes de maintenance sont à un niveau suffisant afin d’appréhender les nouvelles technologies sans être trop dépendants des fournisseurs » explique Dominique Damide, en charge du 574 AuRA chez e.SNCF.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
cover_connectivite_industrielle
La connectivité industrielle de demain chez SNCF
Lire la suite
Usine du futur SNCF
Usine du futur (3/3) : améliorer la performance industrielle via le levier du digital
Lire la suite
Usine du futur technicentre industriel SNCF
Usine du futur (2/3) : des outils digitaux déployés dans les Technicentres Industriels de SNCF
Lire la suite