Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Dans les coulisses des 574 : Episode 1 - Occitanie - 5 questions à Christèle Lauga Castanier

574,8km/h, c’est le record mondial de vitesses sur rails, réalisé en 2007 par SNCF. Ce qui a inspiré le nom des 574, les « maisons du digital » du groupe ferroviaire. Implantés à Saint-Denis, Toulouse, Nantes, Lyon, Lille et bientôt Marseille, ces espaces sont des lieux physiques où l’on fait du digital, en particulier avec des équipes projet alliant métiers et experts technologiques. Ce sont aussi des lieux où l’on accélère la transformation numérique des territoires avec des entreprises innovantes, des temps de formation, et l’ensemble des collaborateurs SNCF. Découvrez les coulisses de la transformation du Groupe grâce à notre série d’interviews des responsables 574.

Publié le 29/09/2020 par La Rédaction
574 Occitanie

Le 574 Occitanie, en quelques mots ?

Christèle Lauga Castanier : Le 574 Occitanie a vu le jour en 2016 dans un environnement numérique stimulant, au cœur de l’IOT Valley à Toulouse. C’est une maison du digital qui se distingue par son expertise en matière d’IoT, avec un état d’esprit résolument précurseur et ouvert à tous les acteurs de l’innovation. J’en ai pris la direction en 2017, et suis accompagnée de trois femmes dynamiques, Nihan Angrimangi, chef de projet Innovation, Hanane Jorti, chef de projet IOT chez ITNOVEM, la filiale technologique du Groupe SNCF, et Marion Decoisy, chef de projet digital junior, avec qui nous adorons proposer des idées afin d’embarquer tous les collaborateurs dans cette révolution numérique.

Depuis sa création, le 574 Occitanie a reçu 75 demandes d’accompagnement de projets via sa plateforme Innov’up, un tremplin pour les collaborateurs du Groupe SNCF, tous métiers confondus, souhaitant faire connaître leurs idées pour répondre à leurs besoins sur le terrain. Dix-huit ont été mis en production opérationnelle ou sont en passe de l’être. En six mois, nous sommes capables de sortir une expérimentation et de tester son usage, en se demandant toujours si cela répond aux besoins du collaborateur.

574 Occitanie

Quels sont vos enjeux majeurs au regard du contexte régional ?

Aujourd’hui, plus que jamais, il faut empêcher que ne se crée une fracture numérique, aussi bien au sein de notre Groupe, qu’auprès de nos clients. En effet, la période passée a démontré l’urgence de pouvoir s’adapter aux nouvelles solutions d’échange, de distribution, à distance, qui permettent de continuer à collaborer et de lutter contre l’isolement. Nous devons accompagner les collaborateurs les plus à l’aise dans le développement de leurs projets numériques à forte valeur ajoutée au sein des territoires, et dans le même temps, aller chercher ceux qui sont en difficulté et leur apporter l’acculturation nécessaire pour monter la première marche. Nous souhaitons également apporter notre contribution au développement numérique du territoire, en témoignant lors d’évènements externes, en accueillant d’autres entités dans notre espace 574 ou en participant à des actions collectives avec les acteurs locaux.

Quels sont vos projets phares qui concourent à ces enjeux ?

Nous sommes par exemple particulièrement fières d’avoir accompagné le développement de Bienvenue@SNCF. Cette solution de « dématérialisation de l’accueil », permet de fluidifier l’accueil des visiteurs des bâtiments SNCF et donc, de limiter l’attente et la promiscuité. Par ailleurs, nous développons également avec TER Occitanie : Speech to Text, un outil de reconnaissance vocale qui permet de renseigner des applications métier par la voix, avec une fiabilité proche de 99% et un vocabulaire très facile à enrichir. Testée avec l’application SNCF Ic@re, cette solution permet aux collaborateurs de remplir jusqu’à six fois plus vite leur compte rendu d’activité. Enfin, Speak Easy, développé sous Powerapps, et qui est aujourd’hui en production opérationnelle à l’établissement TGV Languedoc-Roussillon, facilite la prise de parole des agents de bord, en leur proposant en quelques clics sur leur smartphone, des annonces en plusieurs langues. A la clef, plus de sérénité et de fiabilité, notamment en cas de situation perturbée. Pour 2021, nous travaillons avec l’Espace Initiative Mobilité Occitanie sur un projet de datavisualisation sur PowerBI, qui permettra une cartographie de tous les postes disponibles dans un bassin d’emploi dédié. C’est tout à fait en phase avec la mission solidarité emploi dont le but est de favoriser la mobilité en interne de tous les collaborateurs du groupe SNCF.

hackathon toulouse 574

Quelle méthode employez-vous afin de réaliser ces projets, en collaboration avec les autres acteurs du numérique ?

Les projets que nous proposent les collaborateurs en territoire sont challengés et développés selon la méthode 3x3x3 correspondant à trois étapes : l’idéation, le cadrage et l’expérimentation. Nous nous assurons qu’ils ne soient pas déjà testés au sein du Groupe, et analysons leur potentiel d’industrialisation. Nous mettons tout en œuvre grâce à notre réseau d’experts au sein de la team e-SNCF pour que les projets restent simples, agiles, et soient développés en quelques mois tout en respectant les normes de sécurité numériques de l’entreprise.

Nous cherchons tout d’abord s’il existe des outils internes qui peuvent répondre aux besoins. Si ce n’est pas le cas ou pertinent, nous nous tournons alors vers nos partenaires externes : groupement d’entreprises ou startups, qui nous permettent de trouver rapidement la meilleure solution sur le marché. Nous allons aussi nous inspirer au sein de grands groupes comme EDF ou AIRBUS, pour voir comment ils accompagnent leur transformation numérique. Ce qui est très positif, c’est que grâce à la proximité régionale avec l’entreprise aéronautique, nous faisons plusieurs benchmarks par an et cette relation que j’entretiens me permet de rapprocher des équipes SNCF avec des équipes AIRBUS, afin qu’elles travaillent ensemble sur des thèmes variés comme, par exemple, les métiers du futur : comment attirer de nouveaux talents de la Data Science ? Nous nous sommes enrichis mutuellement lors d’une journée au sein d’AIRBUS avec l’Ecole Numérique.

574 Occitanie Toulouse e.SNCF

Demain, comment comptez-vous accélérer les initiatives digitales ?

Nous cherchons sans cesse à nous améliorer pour mieux répondre aux besoins du Groupe. Dans quelques semaines, nous allons ouvrir notre showroom, un espace qui regroupera les maquettes des principaux projets que nous avons livrés. Cela nous permettra de faire comprendre par l’exemple notre mission, aussi bien aux collaborateurs SNCF qu’aux externes qui viennent voir comment nos 574 accélèrent la transformation numérique de SNCF.

Nous réfléchissons également à un nouveau format d’appel à projets pour nos collaborateurs, afin de donner plus de lisibilité à notre démarche et de fédérer des communautés de chefs de projet métiers. Enfin, la généralisation des conférences vidéo à distance nous permet de toucher un plus large public et de diffuser la culture et l’actualité numérique auprès des collaborateurs SNCF. Nous avons aussi créé en janvier 2020 le Club Privilégié 574 Occitanie, qui regroupe près de 150 membres, intéressés par nos actualités. Ce sont nos meilleurs ambassadeurs. Ils sont les premiers invités aux évènements dont nous sommes partenaires et sont informés par une newsletter deux fois par mois.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
raphael enthoven
#Atelier574 – « L’innovation a-t-elle remplacé le progrès ? » par Raphaël Enthoven.
Lire la suite
Best of atelier 574 e.SNCF
Ateliers 574 – Best of 2019
Lire la suite
Dominique Wolton Chercheur CNRS
#Atelier574 – « La communication technique peut-elle résoudre les difficultés de la communication humaine ? » par Dominique Wolton
Lire la suite