Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

INFO Rail : un nouveau capteur en phase de test pour mesurer la température du rail

La maintenance prédictive est un enjeu majeur pour SNCF Réseau dans sa mission de gestionnaire d’infrastructure. En fournissant aux équipes de maintenance des données en temps réel, l’IoT y joue un rôle déterminant. Ainsi un nouveau capteur permettant d’indiquer la température du rail est actuellement en cours d'expérimentation et de caractérisation avec DGII VA (Direction Générale Industrielle et Ingénierie Voie et Abords).

Publié le 02/03/2020 par La Rédaction
info rail capteur détecteur température SNCF

Participer au développement et au déploiement de la maintenance prédictive

En février 2018, SNCF Réseau lançait avec ses partenaires Railenium et la Fédération des Industries Ferroviaires (FIF) le Digital Open Lab. De par son organisation sous forme de plateforme d’open innovation, ce partenariat public/privé a pour vocation de co-développer des solutions digitales pour la maintenance prédictive via des expérimentations terrain sous forme de sprints de 4 mois mettant en relations des agents, des experts métiers et des industriels.

« En deux ans et au travers des 12 sprints réalisés, nous avons travaillé sur différentes thématiques dont les consolidations provisoires de la voie (température et couple de serrage). Depuis ce premier sprint de 2018, nous accompagnons les métiers et équipes de maintenance sur la connaissance de la température du rail qui est une donnée clé » explique Benoît Besson, Chef de projet Digital Open Lab et Responsable de l’industrialisation de l’IoT chez SNCF Réseau.

Les hausses de température peuvent induire une dilatation du rail ce qui peut amener une déformation de la voie et engendrer, entre autres, des défauts de géométries et des ralentissements des circulations. Le fait de connaître la température du rail en temps réel permet d’anticiper et d’ajuster les opérations de maintenance au juste besoin et d’adapter le flux de circulation des trains au juste nécessaire pour assurer la sécurité des voyageurs.

Vapé Rail, l’un des industriels partenaires du Digital Open Lab, a proposé une solution dans le premier sprint qui est aujourd’hui testée dans le cadre du projet Info Rail. Les équipes de la LGV SUD EST EUROPEENNE étaient en effet intéressées par cette solution pour enrichir leur propre dispositif de mesure de température, le coupon connecté.

« Après deux ans d’utilisation des coupons connectés, certaines équipes de maintenance nous ont contacté car cette solution est aujourd’hui insuffisante dans certaines conditions. Les équipes sont ainsi à la recherche d’alternatives ou de compléments. C’est pour répondre à ce besoin que nous avons mis en place, via le programme Réseau 4.0 de la Direction Digital et Innovation, un contrat spécifique d‘expérimentation de solutions existantes entre SNCF Réseau et Vapérail. Via ce dernier, les capteurs de températures de rail sont en cours de test et de caractérisation d’un point de vue métrologie et usage » indique le chef de projet. Contrairement au coupon connecté, le dispositif s’installe directement sur l’âme du rail sans gêner les circulations.

Caractériser les outils via les données

Le projet Info Rail piloté par Réseau 4.0 et e.SNCF découle d’un sprint du Digital Open Lab. Son objectif vise à examiner et caractériser le fonctionnement du nouveau capteur afin d’en déterminer son adéquation avec le besoin métier. Cette caractérisation se fera sur la base d’une centaine de capteurs déployés sur le réseau ferré national. « Nous récupérerons ensuite les données pour vérifier si les températures remontées correspondent bien aux phénomènes mesurés et permettent aux équipes de maintenance de faire évoluer leurs référentiels de maintenance », précise Benoît Besson.


A terme et en fonction des résultats obtenus, les deux systèmes, bien que différents, pourraient coexister. « Aujourd'hui on attend de l’IoT qu’il s’adapte à nos usages et pratiques de maintenance. Il faut faire de la prospective, des tests, de la caractérisation et accepter que l’on puisse avoir plusieurs solutions pour traiter une même problématique », conclut le chef de projet.

Découvre nos autres articles sur l'IoT chez SNCF en vous inscrivant à la newsletter " Le Petit Digital ".

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
IoT day SNCF
IoT Day : une journée pour s’approprier la technologie de l’IoT
Lire la suite
green
Big Data, IoT, quelles pistes pour favoriser le numérique durable ?
Lire la suite
Reseau informatique train
5 questions pour comprendre les réseaux informatiques du train
Lire la suite