Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Instant Talent - Les Boucs En Train, la rando accessible en transports

A tous les amoureux de la nature : cet article est pour vous ! Vous aimeriez changer d’air le temps d’un week-end, mais soucieux de ne pas aggraver votre empreinte carbone, vous préfèreriez ne pas prendre votre voiture ?  Vous cherchez des chemins de randonnées accessibles via transports en commun ?

Les Boucs-En-Train sont là pour vous aider. Créé afin de vous faire découvrir les massifs accessibles en train, le site vous propose la randonnée la plus adaptée en fonction de votre gare, du sommet ou de la difficulté recherchés. Et qui de mieux pour décrire cette belle initiative que son créateur, Benjamin, jeune cadre au sein de SNCF Réseau ? Reportage.

Publié le 10/01/2017 par La Rédaction
boucs_en_train_cover_pltf

Bonjour Benjamin ! Tout d’abord peux-tu te présenter ? Quel est ton rôle au sein de SNCF ?

Bonjour ! Je m’appelle donc Benjamin, j’ai 29 ans, je suis Ardéchois d’origine mais expatrié dans le Nord depuis environ 7 ans. Actuellement, je suis jeune cadre au sein de SNCF Réseau dans la branche Maintenance & Travaux, plus exactement dans l’établissement de l’Infrapole Nord Européen. Mon futur poste sera Assistant Travaux et OA/OT (Ouvrages d’Art / Ouvrage en terre).

Comme t’est venue l’idée des Boucs En Train ?

Boucs en train 2

Etant depuis toujours un amoureux de la nature et de la montagne, je cherchais à m’évader en randonnée dans les Alpes. N’utilisant que le train, j’ai effectué des recherches sur Internet pour trouver des randonnées accessibles en transports en commun. Je n’ai pas trouvé mon bonheur dans la jungle du Net ; j’ai donc décidé de créer mon propre site, afin de répertorier les randonnées accessibles en transports (notamment en train). D’un point de vue environnemental, je trouvais l’idée en phase avec l’air du temps. C’est aussi un réel défi de trouver des randonnées compatibles avec les transports en commun. Cela pousse un peu à sortir de sa zone de confort, car on ne se gare plus au parking au pied de la randonnée.

Ensuite, pour aller plus loin que ce site « annuaire », l’idée m’est venue de créer une communauté à l’image des Clubs Alpins (dont j’étais membre, à celui de Grenoble). J’imaginais plusieurs amoureux du grand air se rejoindre dans les gares de France, pour partir ensemble à la conquête des sommets.

Le groupe Facebook est né de cette envie de partage.

Le site est ergonomique et simple d’utilisation (on peut choisir facilement ses randonnées en fonction de la gare, du massif ou de la difficulté). T’en es-tu occupé seul ?

Boucs en Train 3

Justement, lorsque je cherchais des sites relatant des randonnées accessibles en transport, je trouvais la plupart un peu fouillis. Et j’avais du mal à m’y retrouver. J’ai donc voulu créer quelque chose de simple, un site où avec peu de clics on arrive à trouver une randonnée et un itinéraire. Je n’ai pas la prétention de faire mieux que les autres, mais juste de créer quelque chose qui me convenait et me manquait. Pour le site, j’ai tout créé moi-même. J’aime pouvoir maitriser l’ensemble du processus de ce que j’entreprends, ça me rend autonome.  N’étant pas non plus un crack de l’informatique, j’utilise Wordpress qui est assez simple et dont les différents modules offrent pas mal de liberté.

Quelle a été le plus grand défi dans la conception des Boucs En Train ?

boucs_en_train_4

Le plus grand défi reste encore la recherche de randonnées. Les sommets sont rarement au pied des gares, il faut donc trouver un compromis pour que le temps de marche jusqu’au pied du massif ne soit pas trop long, ennuyeux, et qu’il vaille la peine.

En terme technique, dans la conception du site même, le plus compliqué est de proposer quelque chose de simple mais de complet. J’essaie toujours de trouver des améliorations, ou de changer des éléments qui ne vont pas, que les gens jugent trop compliqués ou inutiles.

Comment l’initiative a-t-elle été reçue ? En as-tu parlé à tes collègues ?

Généralement, l’initiative a été plutôt bien reçue. Comme mentionné précédemment, elle bénéficie de sa situation dans l’air du temps : essayer de penser à l’environnement en favorisant les transports en commun.

J’en ai effectivement parlé à mes collègues, et certains se sont pris au jeu et m’ont accompagné pour des randonnées. Mais en toute transparence, pour les non cheminots, si l’idée de base séduit elle est quand même un peu plus compliquée à mettre en place par rapport aux budgets requis.

Quelles sont les prochaines étapes pour le site ?

Elles sont nombreuses !

Dans un premier temps, j’aimerais lui consacrer un peu plus de temps, étant depuis quelques mois un peu plus absorbé par le travail (révisions et examens en vue de la certification « jeune cadre »).

J’aimerai donc créer plus de sorties, faire plus de promotion et rassembler plus d’adeptes. Le but est vraiment de se rapprocher de l’image des Clubs Alpins, et de créer une véritable organisation.

Ensuite, j’aimerais ouvrir la digitalisation au site, en créant des QR Codes (ou tout autre technologie plus moderne) affiliés aux gares concernées par les randonnées. En scannant le QR Code, on verrait l’ensemble des randonnées accessibles depuis la gare en question.

Je pensais aussi créer un module de covoiturage, pour que les gens (surtout les non cheminots) puissent nous rejoindre aux différentes gares ou en cours de randonnées et participer ainsi aux sorties

Puis, je pensais un peu à la vidéo. Créer des « Live » pour que les gens puissent voir à quoi ressemble une sortie avec les Boucs. Ces vidéos serviraient aussi de promotion pour attirer de nouveaux aficionados.

Enfin, pourquoi ne pas penser à un associé pour se partager les tâches et être encore plus performant !

Boucs en Train 4
Boucs en Train 5

Question plus générale : comment le digital impacte-t-il ton quotidien au travail ?

En termes de réactivité, le digital est un réel atout. On est au courant de ce qui se passe à la minute près, en recevant des comptes rendu d’agents sur le terrain par exemple. Ça permet donc d’être réactif et de pouvoir rapidement mettre des solutions en place. On marche en flux tendu.

Le revers de la médaille : on peut rapidement se sentir submergé. Avec parfois des centaines de mails reçus à la semaine, certaines informations peuvent passer à la trappe.

Une solution comme Yammer peut être adaptée. Une fois en poste, cela pourrait être un réel atout pour communiquer avec mes équipes et réduire un peu l’impact des emails. A voir !

Les questions TGV

Si tu étais une gare (pourquoi) ?

  • Embrun, car une fois sorti de la gare, vous êtes immergé dans un décor incroyable.

Si tu étais un massif (pourquoi) ?

  • Le Vercors ! Il a bercé mon enfance, je trouve que ce massif a quelque chose de magique.

Si tu étais un outil digital (existant)?

  • Un Cloud (Dropbox), car il permet le partage, la coopération, la cohésion et le travail d’équipe.

Quel outil digital inventerais-tu pour améliorer ton quotidien au sein de SNCF ?

  • Un Cloud made in SNCF avec messagerie instantanée, visio intégrée et également accessible depuis une version bureau.

Retrouvez les Boucs-En-Train sur leur site et page Facebook.

Boucs en Train 6

Toutes les photos : ©Benjamin Roucayrol

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
U
Idée géniale !
Un utilisateur #DIGITALSNCF, 11/01/2017

Quelle belle idée ! Le train et la marche c'est l'idéal. Je pense à Vézelay, en Bourgogne, au train jaune, dans les Pyrénées , aux petites gares de la montagne de Reims...

Recommandé pour vous
RPA
RPA : une histoire de transformation à la DGFA SNCF Réseau
Lire la suite
jose-gasparian-lcuu1j5q-qw-unsplash
CES ASIA 2019 : les innovations au service des métiers SNCF
Lire la suite
sncf-vivatech_2019cmaxime_huriez_16a2203
Un zeste de #VivaSNCF par Presse-Citron
Lire la suite