Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Le futur des mobilités et du MaaS se dessine au CES Asia 2019

La cinquième édition du Consumer Electronics Show (CES) Asia a eu lieu à Shanghai du 13 au 15 juin 2019. SNCF y participait pour défricher l’écosystème des innovations majeures du marché asiatique, et plus particulièrement celles en lien avec la mobilité. Découvrez, comme si vous y étiez, la vision du futur technologique portée par cet événement “jumeau” du CES Las Vegas.

Publié le 21/06/2019 par La Rédaction
ces_shanghai_cover

Avec 829 millions d’internautes utilisant massivement le portable, les usages mobiles liés à la vie quotidienne et la mobilité se sont démultipliés en Chine. Le CES Asia est le “seul événement du continent à rassembler l'intégralité de l'écosystème technologique grand public, avec l'objectif d'améliorer l'avenir de chacun.” C’est en ces termes que Gary Shapiro, PDG de la Consumer Technology Association (CTA) introduit le salon.

Et c’est justement pour découvrir ce large écosystème que SNCF a dépêché une délégation sur place : un groupe de collaborateurs spécialisés dans l’innovation et issus des métiers, afin que chacun puisse voir comment l’innovation apporte concrètement de nouvelles opportunités aux opérationnels.

Lors du CES, les moments d'échange ont offert aux acteurs du secteur et au grand public la possibilité de découvrir un aperçu du monde de demain.

L’ère des “social robots”

Concernant la robotique, la palme de la tendance revient aux « social robots ». À la croisée de l’utile et de l’agréable, ces robots, à l'instar de Temi ou Keenon, assistent et divertissent les utilisateurs dans le même temps.

À travers des conférences et des démonstrations, le CES a montré que les technologies en lien avec la robotique touchent de plus en plus de domaines, au-delà des usages connus de la domotique. Elles sont aujourd’hui déployées dans de multiples secteurs, tels que la santé, la formation, le commerce et le tourisme. PICO, par exemple, a non seulement lancé ses lunettes VR G2 4K, mais aussi la Pico Air Camera, capable de détecter et analyser les objets en trois dimensions ; ce qu’elle fait également avec l’œil humain, afin de détecter les signaux de fatigue chez les conducteurs au volant.

La connectivité augmentée

Sans surprise, la 5G était l’un des sujets les plus importants du salon. Le 6 juin dernier, le Ministère de l’industrie et des Technologies de l’Information de la Chine a distribué les licences d’exploitation de la 5G aux 4 opérateurs chinois (2.6Ghz et 3.5Ghz), afin d’accélérer le déploiement de ce réseau. Sur place, Huawei, Iflytek, Horizon Robotics, et d’autres entreprises, ont mis en avant les usages commerciaux que peut apporter la 5G.

En lien avec ce sujet, Huawei propose désormais son écosystème « HiLink », qui mise sur la connectivité pour fédérer un ensemble d'objets connectés. Il s’agit d’une application qui permet de gérer les différents appareils HiLink à partir d’un smartphone ou d’une tablette. Elle offre aux utilisateurs une expérience de gestion plus cohérente pour contrôler tous les dispositifs du constructeur.

De son côté, Iflytek a présenté son système de traduction instantané, qui traduit aussi bien l’écrit que l’oral.

Avec sa reconnaissance faciale dotée de l’IA, Horizon Robotics a développé un outil de vidéo-surveillance pensé pour des usages en temps réel, comme la gestion d’accès aux bâtiments, aux commerces, et dans le cadre de la mobilité urbaine (exemple : les déplacements de personnes dans les rues).

Véhicule connecté

Les fabricants d'équipement d'origine (OEM) et les entreprises du web se sont résolument emparés du créneau “véhicule connecté”, pour concrétiser leur vision de la voiture autonome et du futur de la mobilité, au sens large.

Hyundai a mis au point un “battery exchange program”, afin de garantir que les voitures et scooters électriques puissent rouler en continu.

De son côté, Audi a dévoilé Audi Connect, qui permet au conducteur d’obtenir une « smartphone-like user experience », avec accès à la boîte mail, mise à jour des cartographies en ligne, info-trafic en temps réel, et prix dans les stations-services les plus proches.

Dans la lignée des objectifs d’amélioration du quotidien via l’innovation, la startup Inceptio a imaginé un camion bardé de capteurs qui se déplace en mode autonome avec une précision au millimètre près, soulageant ainsi les conducteurs des engins lors de manœuvres.

 

Sur cette thématique du véhicule connecté, retrouvez Steve Koening, Vice-Président en charge des études de marché au sein de Consumer Technology Association, pour un focus sur les mobilités en général, et les technologies qui permettront de connecter les services entre eux.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
Revue du web e.sncf digital
Revue du web #4 : blockchain, mobilité urbaine et levée de fonds
Lire la suite
Dernières news du web
Revue du web #3 : IA, énergie solaire et accessibilité
Lire la suite
Revue du web e.sncf digital
Revue du web #2 : vocal, jumeau numérique, BIM et réalité virtuelle...
Lire la suite