Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Les movers : un « bond dans le futur » pour le déplacement de train en technicentre

L’arrivée de nouveaux movers, ces engins semi-autonomes capables de transborder des wagons sans passer par le rail, a permis depuis deux ans d’énormes gains en temps et en sécurité au technicentre industriel d’Hellemmes.

par La Rédaction
SNCF Mover technicentre

« On a changé d’ère ». Dès le début, Bernard Bailleux, gestionnaire Installations et Outillages au technicentre d’Hellemmes, ne mâche pas ses mots sur les nouveaux engins qui ont commencé à arriver dans son technicentre industriel d’Hellemmes près de Lille. Ces engins, ce sont les movers, d’énormes transbordeurs montés sur roues indépendantes et autonomes et capables de transporter jusqu’à 60 tonnes sur leur dos. Leur semi-autonomie rend leur utilisation simplissime : « c’est un peu la Playstation au travail » remarque en souriant Bernard.

Tout commence avec le nouveau schéma directeur du technicentre, prévoyant la naissance d’un nouveau bâtiment de maintenance. Tous les types de rames sont concernés, aussi bien pour les marchés internes qu’externes. Le choix est donc fait d’oublier les rails pour ne pas être cantonné au ferroviaire et ainsi, atteindre une flexibilité totale. Mais ce choix pose un problème de taille : sans rail, comment transporter une rame dans le nouveau bâtiment ?

télécommande mover Solving

Une solution ultra-flexible

Après une étude de marché, la solution de movers de la société finlandaise Solving est retenue, mais pas telle quelle. En effet celle-ci proposait des engins fonctionnant sur coussins d’air, et nécessitant donc des enrouleurs à air qui auraient pu présenter des risques de sécurité. Après des échanges avec SNCF, Solving a accepté d’adapter son système de roues indépendantes et autonomes sur leurs modèles capables d’assurer le transport de rames de 30 tonnes et plus. Résultat : des movers plus fonctionnels pour l’ensemble des besoins du technicentre.

La réception d’un premier jeu de movers -un mover maître et un mover esclave- a été réalisée il y a deux ans, suivie d’une une seconde réception en novembre 2019. Grâce à l’implication de la direction industrielle, du secteur investissement du site d’Hellemmes, de la gestion Installations et Outillages via Bernard Bailleux, et d’une forte implication des agents sur le terrain, leur mise en place et la formation à leur manipulation s’est faite rapidement.

transbordeur rame de train Solving

« Même s’il est difficile de les chiffrer précisément à cause des conséquences de la pandémie, les gains en termes de temps et de sécurité sont indéniables » affirme Bernard Bailleux. Il suffit en effet désormais de deux agents pour effectuer une manipulation de rame, avec une prise en main de l’outil par les agents mouvement concernés en moins de trois mois.

Ces nouveaux engins permettent au technicentre industriel d’Hellemmes de pouvoir s’adapter en fonction de la demande, que celle-ci concerne aussi bien du matériel ferroviaire SNCF ou non, qu’ urbain ( métro, tramway), français ou étranger ou tous types d’éléments manœuvrables par ces movers . Cette flexibilité a déjà séduit les technicentres industriels de Bischeim près de Strasbourg et celui de Tergnier, qui ont déjà passé leurs commandes spécifiques de movers.

Pour Bernard Bailleux, il n’y a aucun doute : « Avec cet outil phénoménal nous avons vraiment fait un bon dans le futur. Le 4.0 est là ».

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
DDA
DDA : LIDAR et RFID au service du programme H00
Lire la suite