Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

Numérique et Emploi : revenir aux fondamentaux pour accompagner la transformation

Pour faire émerger les opportunités du Numérique en termes d’Emploi, SNCF Développement, qui accompagne les territoires, intègre les enjeux liés au digital à ses actions. Elle propose, entre autres, des formations innovantes comme celles de l’Ecole des Nouvelles Compétences à Saintes.

Publié le 28/02/2019 par GODINEAU David
cover_data_et_emploi

SNCF Développement, filiale de développement économique des territoires et de soutien à l’entrepreneuriat du groupe ferroviaire, a mis en place un mode d’action qui renforce la capacité à transformer, en coordination avec les parties prenantes locales, le paysage économique d’un territoire. Le numérique fait partie intégrante de ces objectifs de développement, et en constitue par ailleurs un levier.

Embarquer les territoires dans le Numérique

C’est suite à la réorganisation du Technicentre de Saintes que SNCF s’est engagée à accompagner la création d’une centaine d’emplois dans les trois ans, idéalement dans le numérique, sur le bassin de Saintes et son agglomération, à travers un dispositif de formation et de financement. Dans ce contexte de Transformation, l'École des Nouvelles Compétences a donc vu le jour. L’ENC,  avec ses trois publics (collaborateurs, salariés d’autres entreprises et demandeurs d’emploi), est un modèle mixte qui répond à l’activité SNCF, mais qui, plus largement, constitue un relai territorial de la politique gouvernementale liée au numérique. “Dans les 30 prochaines années, 30 à 40% des métiers tous confondus seront impactés. Il est impératif que les entreprises mettent en place des formations pour accompagner la digitalisation des métiers, afin de maintenir l’employabilité et d’assurer leur compétitivité”, explique Diane Le Bouvier, Directrice Ecole des Nouvelles Compétences.

brainstorm-3715985_1920

Former pour porter les Transformations

Ouverte depuis le 22 octobre 2018 et labellisée Grande Ecole Numérique, l’ENC propose deux formations certifiantes : « Fondamentaux numériques » et « Référent Numérique ». “Avec Référent Numérique, on vise un métier qui est une sorte de ‘couteau suisse’, avec des compétences généralistes- création web, outils multimédias, gestion des réseaux sociaux, méthode agile…”, précise Diane Le Bouvier.

À l’avenir, d’autres modules devraient être proposés pour renforcer l’offre en matière de robotique et de traitement de données. La formation « Fondamentaux Numériques », elle, vise l’acculturation au numérique. Les outils numériques (outils de recherche d’information, réseaux sociaux) permettant de gérer et maîtriser son “influence” contribuent à l’employabilité. C’est en cela que l’acculturation est primordiale, à titre individuel, mais aussi pour embarquer les collaborateurs dans la transformation de l’entreprise. “Il faut revenir aux fondamentaux pour permettre aux agents de bien comprendre ce qu’ils font. Nous avons par exemple développé des modules de sensibilisation à la robotique avec l’INRIA”, détaille Yann Le Bel, Directeur Général de SNCF Développement.

Evaluer la maturité numérique

Pour porter la transformation, il faudra donc se pencher sur la question des usages et des pratiques des collaborateurs. Et pour cela, il s’agira de s’intéresser au socle d’une culture numérique partagée et maîtrisée, ce qui implique de faire l'état des lieux des populations. “Nous avons déployé un outil de mesure de maturité numérique pour évaluer l’appropriation des usages numériques, puisque cela concernera tous les métiers, même les moins qualifiés”, précise Yann Le Bel.

data_et_emploi

Mener une réflexion sur les services “à venir”

En partant par exemple du constat de désertification des centres villes et d’arrivée de la fibre sur les territoires, SNCF Développement pense que la clef pourrait être de développer le e-commerce local, ce qui ouvrirait une dynamique de perspectives sans pour autant “créer” de nouveaux métiers. Pour le Directeur Général de SNCF Développement, la question à se poser n’est pas forcément celle des métiers, mais plutôt celle des services que l’on veut proposer à ses clients à l’avenir, en lien avec le numérique ou non. “Personne ne sait ce que seront les métiers de demain, alors le prisme serait plutôt de se demander ce que les clients pourraient acheter, et cela orienterait les choix stratégiques, y compris pour la Formation.”

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
cover_olivier_bas
#Atelier574 – « La place de l'humain dans le Digital », par Olivier Bas
Lire la suite
cover_antoine_fenoglio
#Atelier574 – « Qu’est-ce qu’inventer ? », par Antoine Fenoglio
Lire la suite
cover_the_place_to_coach
« The Place To Coach », repenser le rôle managérial à l’heure digitale
Lire la suite