Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

OPEN INTERVIEW – SNCF OPTIMISE LA MAINTENANCE DU RÉSEAU AVEC EVERYSENS

Au sein d’un grand groupe, la gestion des équipements et la question de leur rendement sont des enjeux cruciaux. Spécialisée dans la traçabilité et l’optimisation des flux logistiques, la startup lilloise, Everysens, propose ainsi des solutions tout à fait innovantes dans le domaine du transport ferroviaire. Une technologie basée sur l’internet des objets (IoT) à laquelle a récemment fait appel SNCF Réseau. Retour sur cette nouvelle collaboration avec le fondateur d’ Everysens, Youness Lemrabet.

Publié le 14/04/2017 par La Rédaction
1b

En quoi consiste votre partenariat avec SNCF ?

Youness Lemrabet : La technologie IoT, développée par Everysens, est constituée d’un capteur industriel intelligent et d’une plateforme logicielle. Le dispositif a pour but d’optimiser la gestion et la traçabilité des différents types de matériels utilisés par les industriels. Pour ce qui est de l’activité ferroviaire, il peut s’agir de wagons, de nacelles ou même de lanternes. Dans le cadre de ce partenariat, nous nous concentrons sur ce que l’on appelle des nacelles 4axes, des engins rail/route entièrement autonomes, utilisés pour la maintenance des caténaires. Des réparations qui se font majoritairement de nuit sur des plages horaires restreintes afin de ne pas impacter les circulations. Il est donc essentiel de ne pas perdre de temps sur les questions de logistique…

C’est-à-dire ?

1c

Y.L. : L’amélioration constante du réseau ferroviaire implique un grand nombre de chantiers.

Dans ces conditions, les équipements de maintenance sont extrêmement sollicités et leur mise à disposition n’est pas toujours assurée.

Et c’est là que nous intervenons : nos capteurs intelligents, connectés à notre plateforme, doivent garantir la traçabilité des nacelles 4axes et informer en temps réel les équipes de maintenance de leur disponibilité.

Comment a commencé ce partenariat avec SNCF ?

Y.L. : Nous avons intégré le programme AIR (Accélération Innovation Rupture, NDR) de SNCF Réseau. Ce dernier a pour objectif de favoriser les synergies entre des chefs de projets SNCF Réseau et des entrepreneurs innovants. Or, nos expertises technique, logicielle et métier sont en mesure de répondre à certaines problématiques rencontrées par SNCF.

D’où ce projet qui consiste à fluidifier l’accès aux équipements de maintenance…

Y.L. : C’était l’un des enjeux du programme AIR saison 3. Un défi que nous sommes capables de relever en adaptant notre technologie à ce besoin métier. Depuis décembre dernier, une phase pilote est donc lancée en collaboration avec l’Infralog Lorraine de SNCF Réseau. A ce stade, l’élaboration d’un prototype est en cours. Et en cas de réussite du projet, nous pourrons ainsi envisager une industrialisation de la solution. Mais, nous aimerions encore aller plus loin. Au sein d’Everysens, nous réfléchissons d’ores et déjà à des solutions de maintenance prédictive. L’intérêt serait, dans un proche avenir, d’anticiper, grâce à l’IoT, la maintenance des nacelles par exemple.

Qu’est-ce qui a le mieux fonctionné dans cette collaboration ?

1a

Y.L. : Deux aspects sont réellement appréciables depuis le début de notre collaboration : la réactivité dont fait preuve SNCF et la visibilité que le groupe nous offre. Nous avons participé notamment, mi-février, à un « Lunch & Pitchs » chez SNCF Digital. Ce type d’événement, à la communication très maîtrisée, permet de nous faire connaître auprès des chefs de projets et des directeurs de filiales de SNCF, mais aussi auprès d’acteurs externes. En quelque sorte, nous sommes poussés à réussir au-delà de la SNCF. Ce partenariat est bénéfique à plus d’un titre pour Everysens. D’un côté, il nous permet de grandir dans notre marché cible du ferroviaire avec des cas d’usages métiers concrets. De l’autre, nous bénéficions d’un accompagnement complet, en termes de formation et de conseils.

Et qu’est ce qui devrait être amélioré ?

Y.L. : Ce qui est plus compliqué, en revanche, c’est de trouver le bon interlocuteur dans ce vaste groupe, d’être mis en face de la personne qui peut vraiment nous aider, répondre à nos questions et nous aiguiller dans la bonne direction.

De quelle innovation digitale aimeriez-vous, ou auriez-vous aimé, être à l’origine ?

Y.L. : J’aimerais être à l’origine d’algorithmes de prédiction des arrivées de trains : nous travaillons sur ce sujet en ce moment pour un projet de wagon connecté. C’est un domaine passionnant et une innovation qui pourrait totalement changer le Supply Chain management dans l’industrie ferroviaire.

everysens_2
Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
cover_report_julie_vivatech
VivaTech 2019 comme si vous y étiez, grâce aux reportages de Julie
Lire la suite
anna-k2a-12_5
Open Interview – SNCF connecte les hôtels avec AirNodes
Lire la suite
cover_humbrain
Open Interview – SNCF planifie en temps réel avec HumBrain
Lire la suite