Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

Orange Developer Challenge : l’IoT au service des problématiques SNCF

Lundi 10 décembre, après un mois de travail, les seize équipes en compétition ont pu présenter leur solution aux onze cas d’usage soumis par SNCF lors de la finale de l’Orange Developer Challenge. L’occasion de découvrir de potentiels partenaires et d’aborder de nouveaux cas d’usage.

Publié le 09/01/2019 par La Rédaction
orange-developpeur

Lancé le 8 novembre dernier, le Orange Developer Challenge a été l’occasion de découvrir en avant-première l’apport de l’extension du réseau 4GLTE-M* pour les projets IoT. Pour cette compétition, SNCF a proposé onze problématiques en lien avec les gares, infrastructures et centres de maintenance, sur lesquels les participants devaient prototyper une réponse technique. « C’est Orange qui propose le LTE-M en France, et c’est aussi eux qui ont eu l’idée de ce challenge. C’est une belle opportunité pour SNCF que de pouvoir échanger avec les autres partenaires de l’événement, et de profiter de l’expertise IoT des participants », explique Marine Mizrahi, Responsable de la Fab IoT chez SNCF. À l’issue de ce challenge, les équipes gagnantes bénéficieront d’un maximum de visibilité sur le web, d’un accompagnement technique et marketing, ainsi que d’invitations pour de grands événements comme Vivatech ou le Mobile World Congress. Durant le mois de compétition, des kits et plateformes d’accompagnement ont été préparés pour aider les entreprises participantes, épaulées dès le kick-off par des porteurs métiers, afin de s’assurer que leur prototype soit rapide à déployer et pertinent. Le 10 décembre, pour la finale, les seize équipes ont pu échanger avec les membres du jury dans la matinée, recevoir un coaching technique, et améliorer leur pitch de l’après-midi pour présenter leur prototype. L’idée était d’organiser cette première partie de journée sous la forme d’un hackathon, où les entreprises concourantes devaient se vendre pour montrer aux différents partenaires qui composaient le jury de l’utilité de la solution proposée, de sa faisabilité et de sa rentabilité. « Ce sont des cas d’usage très intéressants que l’on nous a proposé -la détection de chute de véhicules sur les voies-, en plus d’apprendre la technologie LTE-M », déclare Maxime Euvrard, Key account Manager chez Eolane. « Cela nous permet aussi de renforcer nos liens commerciaux avec nos clients comme SNCF ou Orange, en ayant la possibilité de passer d’une maquette à un produit fini ».

Un challenge aux bénéfices multiples

Pour Marine Mizrahi, l’intérêt de ce challenge pour SNCF est triple : « Premièrement, cela nous a permis de commencer à cibler des cas d’usage un peu différents, qu’on ne savait pas aborder avec notre socle technologique actuel », commence-t-elle. « Ensuite, le challenge nous permet de mieux connaître notre écosystème de partenaires existants ou potentiels », étaye la Responsable de Fab. Enfin, en interne, tous les cas d’usage proposés sont venus de la région lyonnaise : « ça a créé une émulation, et comme on l’a fait en inter-entités SNCF (SNCF Réseau, TGV, Matériel, Télécoms et Digital), ça nous a permis de créer du lien », conclut-elle.

Résultats

Chaque équipe disposait de cinq minutes pour pitcher sa solution et ses mises en pratique. Cinq prix ont été distribués. NeoVigie a raflé le premier prix pour sa proposition de localisation indoor des travailleurs isolés. Leur application web et smartphone permettrait d’améliorer la sécurité et la protection des agents, avec notamment la possibilité de localiser sur la carte d’une gare où se trouve le point d’alerte créé. Le deuxième prix a quant à lui été remis à Adeunis, pour sa solution innovante de détection de présence à l’entrée des tunnels. Le troisième prix revenait à Inctec pour sa solution de monitoring d’éclairage des tunnels : l’entreprise calcule le niveau de luminosité dans le tunnel, et fait remonter l’information à partir de capteurs.

L’entreprise Yoko a, pour sa part, reçu le prix « Coup-de-Pouce », remis par Marine Mizrahi et Sébastien Kaiser, Directeur Connectivité & Réseaux chez SNCF, en proposant une approche hybride de la solution de détection des sièges occupés des salons Grands Voyageurs.

Le prix « Spécial du jury » a été décerné à Intesens, qui a su produire une « vraie analyse dans l’expertise métier, et parfaitement comprendre le cas d’usage du monitoring de la calcite dans les tunnels », précise Sébastien Kaiser.

Enfin, côté startup, c’est E-Novact qui l’emporte en proposant de détecter la toxicité de l’air dans les tunnels grâce à la mesure du niveau d’oxygène. Un ventilateur se déclenche dès que ce niveau est au-dessous du seuil normal, afin d’expulser les gaz.

Les métiers SNCF ont beaucoup apprécié l’engagement des entreprises concourantes dans les problématiques SNCF. Marine Mizrahi ajoute d’ailleurs « qu’il y a des projets que l’on va poursuivre, selon nos besoins et la maturité de ce qu’on a vu aujourd’hui ».

Le LTE-M (Long Term Evolution for Machines) est une extension du réseau 4G proposée par Orange. Conçue pour l’IoT, elle augmente l’autonomie des objets connectés, et permet à des capteurs de se connecter dans des conditions radios complexes. Moins énergivore, plus autonome, le LTE-M offre une meilleure accessibilité au réseau mobile pour les objets connectés.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
cover_open_beacon
SNCF Gares & Connexions : le challenge Open Beacon est lancé
Lire la suite
gare_digital
#VIVASNCF : Quand le digital pense la gare SNCF de demain
Lire la suite
Robots-SNCF
House of robots
Lire la suite