Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

Quand SNCF Mobilités et le 574 Nantes innovent avec les étudiants


cabine-sncf

Ce 21 juin à Nantes avait lieu la restitution finale d’un projet confié par le Centre d'Ingénierie et du Matériel du Mans et le 574 Nantes à l'Ecole du Design de Nantes. Retour sur ce projet avec Robert Dumortier, Responsable Innovation et Partenariats chez SNCF Mobilités.

Aux prémices de ce partenariat entre l’Ecole de Design de Nantes, le 574 Nantes et SNCF Mobilités : un projet européen porté par les mastodontes SNCF, Alstom, Siemens, Virtual Vehicles ainsi que Deutsche Bahn (l’équivalent de SNCF en Allemagne). Centré sur l’aménagement intérieur, ce projet de recherche a pu réunir ces partenaires afin de réfléchir conjointement à la cabine de conduite du futur.

Miser sur le regard neuf des étudiants

Pour ouvrir sa réflexion autour de la nouvelle cabine de conduite, SNCF Mobilités a fait appel aux étudiants de l’Ecole du Design de Nantes. Composés de deux design LAB (espace Readi, spécialisé dans le digital, les technologies immersives, et Ville durable, qui compte des architectes d’intérieur et des designers produit), cinq binômes ont pu travailler sur de grandes pistes données par SNCF telles que la création d’une expérience sensorielle de conduite, le partage de la cabine avec les voyageurs, ou bien la possibilité de la rendre transportable. “Les usagers ne doivent plus la percevoir comme un élément technique mais comme un outil multi-usages, ce qui induit de repenser complètement différemment son architecture” souligne Robert Dumortier.

Le Responsable Innovation et Partenariats explique son choix : “Le travail des étudiants a permis d’alimenter la phase d’idéation et a aidé à s’inspirer, se questionner, apporter un regard différent et neuf sur le projet de modernisation de la cabine de conduite”. Ce regard neuf a favorisé des angles d’approche différents et fait naître des propositions innovantes, qui répondent à un besoin de se challenger, mais aussi de s’ouvrir à d’autres champs de compétences, afin de ne négliger aucune piste de réflexion.

Un point mensuel permettait de valider le projet étape par étape, en fonction des idées apportées par les futurs diplômés, ainsi que les contraintes et éventuels recadrages soumis par SNCF. Lors de la restitution finale, les étudiants ont présenté de manière claire et précise leurs propositions, à l’aide d’images 3D et de vidéos explicatives.

La suite du calendrier, Robert Dumortier la résume ainsi : “En septembre prochain, nous invitons les élèves aux projets les plus pertinents pour qu’ils puissent les présenter à Innotrans, le salon dédié au transport ferroviaire à Berlin. La fin de la phase de recherche est pour septembre 2019, où nous arrêterons un choix de projet, qui partira en développement industriel d’octobre 2019 à septembre 2022.”

ecole-design

Des collaborations avec les écoles à pérenniser

Grâce au partenariat avec l’Ecole de Design, des idées novatrices ont pu voir le jour. Par exemple, l’aménagement de la salle voyageur, qui placerait le conducteur au centre de cette dernière, afin de faire participer les usagers à un vrai moment de conduite, et qui deviendrait un spectacle. Une autre idée est l’utilisation aménagée de toutes les surfaces du sol au plafond, pour faire oublier au voyageur qu’il est dans un train. Ici, les étudiants ont misé sur la perte de repères de l’usager en s’appuyant sur l’expérience sensorielle de voyage. L’objectif était de divertir les voyageurs tout en faisant appel à leur imaginaire.

Le bilan de cette collaboration est très positif pour le Responsable Innovation et Partenariats : “Très peu d’étudiants connaissent le secteur du ferroviaire. Toutefois, ils savent apporter un regard pertinent et original sur nos besoins.” Avec une grande capacité d’adaptation aux besoins et contraintes du projet, ce mélange générationnel permet de “combler les besoins de toutes les cibles de voyageurs, car chacun apporte sa vision et ses attentes d’un point de vue usager et métier. Avoir ce regard est une aubaine pour SNCF”. Avec cette confiance qui se crée et dans l’optique de digitalisation du Groupe, le réseau avec les écoles devrait se pérenniser.

Et pour la suite ? SNCF Mobilités et le 574 Nantes y songent déjà. Entre la diversification des partenariats avec les écoles et l’intégration d’étudiants au sein des locaux du groupe (à travers des stages longs ou des alternances), Robert Dumortier tient à ancrer la jeune génération dans les problématiques de SNCF et les rendre acteurs de sa transformation digitale.

cabine-sncf-2

Commentaires

S’enregistrer et se connecter