Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Que peut apporter IBM Watson dans l’innovation digitale et cognitive ?

Le 13 novembre dernier, IBM présentait l’avancée de son concours Watson AI XPRIZE lors d’un forum organisé à Paris : l’occasion rêvée de revenir sur les usages les plus intéressants de cette fameuse intelligence artificielle, Watson.

Publié le 16/11/2017 par La Rédaction
explorateurs wtason

Lancée en 2016, IBM Watson AI XPRIZE a pour objectif de « faire progresser l'humanité dans l'éducation, la santé, l'énergie, la mobilité urbaine », notamment en incitant les startups internationales à utiliser Watson dans des projets variés. C’est une compétition au long court : les résultats ne seront dévoilés qu’en 2020.

Pendant ce temps-là, Watson ne cessera d’évoluer. Plusieurs nouveautés ou pistes de travail ont d’ailleurs été exposées par Big Blue lors du dernier Watson Summit (10 octobre 2017, Paris). Acteur de poids dans l’écosystème de l’innovation mondial, IBM vante une philosophie d’« AI for good » ;mais quels sont les technologies et usages les plus notables de Watson ?

Algorithmes & intelligences

« Quand nous parlons d’IA, nous ne voyons pas ça comme une copie de l’intelligence humaine, mais comme de l’intelligence augmentée » : telle est la vision de Rob High, CTO d’IBM en charge du projet Watson. Et contrairement à l’humain, cette intelligence est « always on » (toujours disponible), comme les chatbots DoNotPay qui fournissent une aide juridique aux particuliers.

Comprendre une conversation orale ou écrite, saisir l’émotion humaine ou évaluer l’humeur d’un utilisateur… Les algorithmes ont permis de créer cette intelligence artificielle. D’après Nicolas Sekkaki, CEO d’IBM France, Watson peut ainsi établir une symétrie entre le client et l’entreprise. Comme pour toutes IA s’appuyant sur le machine learning, Watson est entrainée en ingurgitant nombre de données afin de s’améliorer. Par exemple, pour qu’elle reconnaisse un visage humain présentant l’émotion « surprise », un corpus d’une centaine de photos peut faire l’affaire.

Un passage vers l’IoT

Sans surprise, Watson est disponible sur la plateforme IoT d’IBM. Davantage connecté que jamais, ce monde physique exige une intelligence pour déchiffrer les vagues de données qui l’inondent. Dans le secteur industriel, par exemple, SNCF utilise la plateforme Watson IoT pour le déploiement des capteurs à bord de ses trains et sur les voies ferrées. Cela permet au groupe ferroviaire de superviser ses activités grâce aux données industrielles et voyageur transmises en temps réel, et ainsi gagner en efficacité dans sa prise de décision.

watson_2

Blockchain pour business

La blockchain est un registre partagé par les participants d’un réseau virtuel, et est actuellement considéré comme un système permettant d’améliorer considérablement la confiance numérique. « Elle sera aux transactions ce qu’Internet a été aux télécommunications », prédit Ginni Rometty, la CEO d’IBM.

L’utilisateur de la plateforme Watson IoT dispose par exemple d’une blockchain privée afin d’effectuer ses échanges de données. Qui dit blockchain privée, dit confidentialité : ces données protégées sont uniquement accessibles pour les clients spécifiques. Par exemple, la Sacem, Ascap et PRS for Music utilise la blockchain de la plateforme Watson IoT pour mettre au point un prototype de gestion partagée des informations relatives aux droits d'auteur.

Cloud hybride

L’hybridation entre cloud privés et publics est sensée offrir aux utilisateurs un environnement (de données mais aussi d’outils d’intelligence artificielle) open source tout en garantissant la protection des données.

Aujourd’hui, IBM propose une gamme assez large de technologies cognitives via Bluemix, sa plateforme Cloud open source star à destination des développeurs. Ils peuvent ainsi utiliser les technologies proposées, mais aussi des résultats analytics tirés directement de Watson.

Entreprise apprenantes

« A termes, Watson peut aider à transformer l’ADN de l’entreprise », s’enthousiasme Nicolas Sekkaki lors du Watson Summit. Une entreprise sera capable d’apprendre des données de ses clients, et in fine, de se transformer grâce à une intelligence complémentaire à celle de l’humain.

L’IA est un champ de compétition technologique d’ampleur. Ces dernières années, plusieurs IA ont retenu notre attention, comme Alphago de Google, FAIR de Facebook, Microsoft AI ou encore la puce A11 Bionic d’Apple.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
vr_tech
Laval Virtual 2019 : 5 innovations à suivre
Lire la suite
kbpn_nc_grand-resize
L’IoT, une source complémentaire de données au service des opérations chez SNCF
Lire la suite
Usine du futur technicentre industriel SNCF
Usine du futur (2/3) : des outils digitaux déployés dans les Technicentres Industriels de SNCF
Lire la suite