Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

Rendre les gares plus accessibles aux personnes handicapées pour favoriser la mobilité

SNCF déroule un grand plan pour rendre ses trains et ses gares accessibles à tous, outre les chantiers ou les nouvelles technologies via des partenariats avec des startups. Explications de Carole Guechi, Directrice de l’accessibilité chez SNCF.

Publié le 19/11/2018 par La Rédaction
k68v_nc_grand

De grands travaux dans les gares, du personnel formé et des trains modernisés

Rampes d’accès, ascenseurs et passerelles pour franchir les voies, rehaussement des quais pour faciliter l’accès aux trains, renforcement de la signalétique avec de l’information en braille, amélioration de l’éclairage, pose de bandes podotactiles pour le guidage au sol et de balises sonores pour aider au cheminement des déficients visuels, ou encore équipement des guichets en boucles magnétiques filtrant les sons parasites pour permettre aux personnes malentendantes de dialoguer avec le vendeur… Chaque chantier de mise en accessibilité d’une gare recouvre plus d’une vingtaine d’opérations différentes pour permettre à tous les voyageurs, quel que soit leur handicap, de circuler en toute autonomie du parvis jusqu’aux quais.

En 2015, SNCF a souhaité s’inscrire dans le nouveau dispositif des agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP), lancé par l’Etat. Dans ce cadre, l’entreprise a comme objectif de réaliser les travaux d’accessibilité de 730 points d’arrêts supplémentaires. Ainsi, d’ici 2025 et moyennant un investissement de plus de 3 milliards d’euros, l’accessibilité de ces 730 gares sera donc réalisée pour rendre plus fluide la mobilité des voyageurs handicapés.

k6pg_nc_grand

« Le programme est ambitieux car il nécessite d’importantes ressources humaines et financières », reconnaît Carole Guéchi, Directrice de l’accessibilité du Groupe SNCF, « mais deux ans après le lancement des Ad’AP, un premier bilan fait état de travaux terminés dans 208 gares », détaille-t-elle. Sur les 160 grandes gares nationales ayant un trafic TGV et Intercités majoritaire, 44 ont déjà été remises aux normes.

Outre les travaux, les Ad’AP comprennent aussi un volet humain. « Pour que les agents sachent accueillir, orienter, guider les personnes en situation de handicap, SNCF s’est engagée à passer en formation continue d’ici 2020, plus de 9 000 agents qui sont en contact avec la clientèle», explique Carole Guéchi, « et 5 000 d’entre eux ont déjà suivi cette formation ».

k6pg_nc_grand

Enfin, les trains les plus récents bénéficient d’aménagements spécifiques pour répondre à toutes les situations de handicap (moteur, visuel, auditif, mental…). C’est le cas sur la ligne Paris/Bordeaux avec l’arrivée de 17 rames neuves du TGV l’Océane, sur les lignes régionales avec 430 nouvelles rames Régiolis et Régio 2N et enfin, en Ile-de- France, où 220 rames du Francilien circulent aujourd’hui offrant un confort de voyage inédit.

Le digital et les nouvelles technologies au service de l’accessibilité

Le groupe s’est également associé à plusieurs startups pour proposer des services innovants à ses voyageurs en situation de handicap. « Le secteur de l’accessibilité est très riche en startups qui développent des équipements ou des solutions pour simplifier la mobilité de personnes à besoins spécifiques. Ces questions intéressent beaucoup d’entrepreneurs de la génération Y et Z. Il y a un véritable élan solidaire que nous essayons d’encourager en signant des partenariats», explique Carole Guéchi.

  • Wheeliz, par exemple, est la seule plateforme en France de location de véhicule adapté, notamment aux fauteuils roulants, qui met en relation entre particuliers. « Wheeliz est un service que nous proposons sur le site OUI.sncf et via notre service d’assistance Accès Plus, pour permettre aux voyageurs d’avoir une solution adaptée pour faire les derniers kilomètres entre une gare et leur domicile », poursuit Carole Guéchi
  • RogerVoice, de son côté, est une application pour smartphone qui permet aux personnes malentendantes de téléphoner grâce à une retranscription instantanée des appels. RogerVoice est désormais une appli utilisable pour converser par téléphone avec un vendeur SNCF.
  • Waldo, quant à lui, est un robot humanoïde d’1m60, créé par Immersive Robotics, qui fait ses premiers pas en gare pour donner de l’information aux voyageurs, ainsi que pour guider des personnes déficientes visuelles jusqu’au train.
  • Alstom s’est également associé avec Phitech pour développer un système de portes parlantes sur les trains, afin d’indiquer aux personnes malvoyantes les accès et la destination de leur train. Cette technologie d’aide aux repérages des portes se déclenchevia une télécommande universelle.
  • Enfin, l’application I Wheel Share offre une cartographie de l’accessibilité pour les personnes handicapées. Grâce à l’intelligence artificielle, le petit robot conversationnel informe l’utilisateur des activités, lieux et services accessibles selon son handicap. S’inspirant des réseaux sociaux, l’application offre des services permettant aux utilisateurs l’échange et le partage de leurs expériences positives ou négatives du quotidien, sur une carte collaborative géolocalisée. La startup est labellisée « jeune pousse » de SNCF Développement, un programme qui accompagne les jeunes entreprises dans leur développement.

Des innovations en interne chez SNCF

En interne, SNCF investit beaucoup sur le développement de nouvelles solutions digitales pour améliorer l’information aux voyageurs et la relation client.

Depuis début 2018, en Ile-de-France, SNCF Transilien a ainsi développé une appli baptisée  Andilien, qui permet d’entrer en communication avec un agent et de solliciter son aidelorsqu’on est un voyageur confronté à un problème spécifique de mobilité en gare,dans un RER ou un train de banlieue. Ce service gratuit est utilisable par tous les voyageurs à condition d’être préalablement inscrit au service d’assistance Accès Plus Transilien.

k68q_nc_grand

En fin d’année, SNCF va également sortir une autre application, cette fois-ci sur les lignes TGV et Intercités, à destination de ses voyageurs sourds et malentendants ainsi qu’aux personnes déficientes intellectuelles.

Baptisée « Mon assistant visuel », cette appli retranscrira par messages écrits les annonces sonores effectuées par le chef de bord pendant le voyage. « MAV est une appli de réassurance qui permettra à ces personnes d’avoir la même information que les autres voyageurs, et notamment de les avertir d’éventuelles perturbations sur la ligne, telles qu’un retard du train », précise Carole Guéchi.

k68q_nc_grand

Ainsi, entre la modernisation physique des gares, le renouvellement du parc de trains, le développement de l’assistance et les nouveaux services digitaux, SNCF propose désormais une offre structurée aux voyageurs fragiles.  « Améliorer l’accessibilité du transport ferroviaire, c’est avant tout une aventure humaine visant à offrir toujours plus de liberté et d’égalité entre les hommes et les femmes de ce pays, quels que soient leurs besoins de mobilité », conclut la Directrice de l’accessibilité. 

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
Vu sur le web : conférence de presse #DigitalSNCF du 29 août 2018
Lire la suite
cover_keolis_inde
Vu sur le web - "En Inde, Keolis lance l’exploitation du métro automatique d’Hyderabad"
Lire la suite
vsc_team_loco_web-0053
#Teamloco : l’eSport « made in SNCF » roule à fond de train !
Lire la suite