Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Suivre les wagons et locomotives à la trace avec Vianovem

Avec des milliers d’engins à entretenir dans tout le pays, les besoins de suivi d’utilisation et d’usure sont énormes. ITNOVEM apporte une solution IoT simple et efficace pour répondre à ce défi : Vianovem. Déjà utilisée en géolocalisation, la solution va élargir son éventail de capteurs pour devenir un véritable outil IoT.

par La Rédaction
capteur IoT train

Avec l’arrivée prochaine de la plateforme IoT d’ITNOVEM, eIOT, la solution de suivi des wagons et locomotives Vianovem va être refondue et développer de nouvelles capacités pour ses capteurs embarqués. Outre la position et certaines infos capteurs, il sera bientôt possible de relever et surtout de partager diverses informations comme le niveau de batterie, l’état du moteur, de la boîte de vitesse, et toute autre information qu’un capteur peut fournir.

Pour ce faire, les nouveaux capteurs envoient leurs données soit par les actuels réseaux téléphoniques 3G, 4G, GPRS, aujourd’hui utilisés pour les balises actuelles, soit par des réseaux LPWAN (Low-PowerWideArea) à bas débit comme Sigfox ou LoRa-WAN. Les informations sont ensuite centralisées sur la plateforme eIOT, où toutes les composantes SNCF habilitées peuvent potentiellement aller piocher pour leurs besoins data.

De nouveaux capteurs pour de nouvelles données

« Initialement, seule la position des engins nous intéressait, mais de nouveaux besoins sont remontés du terrain, et nous travaillons désormais pour les satisfaire avec une nouvelle génération de capteurs » explique Robert Christophe, responsable produit à ITNOVEM. Où sont les wagons ? Combien de kilomètres ont-ils parcourus ? Pouvoir répondre de manière précise et objective à ces questions va devenir d’autant plus essentiel avec la location de matériel à des entreprises extérieures. Cela nécessitera des vérifications sur le temps d’utilisation de certains équipements, et la présence d’engins hors SNCF ou SNCF dans les technicentres ou sur des zones spécifiques comme les chantiers ou les triages.

Vianovem geofencing

Le couplage nouveau capteur-plateforme eIOT permet de traiter du temps différé comme du temps réel. Ensuite, le couplage des infos des nouveaux capteurs associé aux fonctionnalités de l’outil Vianovem permet de repérer quand un engin entre ou quitte une zone géographique prédéfinie – avec le geofencing – pour donner l’alerte, effectuer un inventaire en temps réel des engins – locomotives, wagons – présents au sein d’une zone donnée. Mais il permet aussi d’optimiser le rendement et la sécurité du matériel. « Par exemple si un agent oublie d’éteindre le moteur du locotracteur sur lequel il a travaillé. Grâce à nos capteurs, on peut le prévenir et ainsi économiser de l’énergie et éviter l’usure précoce du matériel. » détaille Robert Christophe.

Une solution adaptable à des cas d’usage variés

Cette nouvelle utilisation de capteurs plus intelligents pourrait ouvrir la voie à d’autres cas d’usages. Il serait par exemple possible d’équiper des engins de chantier pour non seulement les localiser et suivre leur état pour assurer une maintenance optimale, mais aussi vérifier qu’ils ne quittent pas une zone définie à une heure donnée, afin d’indiquer qu’un vol est en cours. La solution d’ITNOVEM pourrait aussi équiper des conteneurs ou tout autre objet similaire devant bénéficier d’un suivi IoT nouvelle génération.

Dans les faits, des balises embarquées sur des wagons sans énergie (pas de batterie ni de moteur) comme un wagon de Fret pourront émettre sa position deux fois par jour quand il est immobile, et toutes les quinze minutes ou quarante-cinq minutes - suivant le cas d’usage - s’il est en mouvement.

balise capteur

Balise avec capteur.

Un engin possédant une source d’énergie peut envoyer des informations de positionnement couplées à celles de nombreux capteurs avec une fréquence plus élevée. Le suivi s’adapte donc aux différents cas d’usages, qui ainsi se démultiplient avec le choix entre les différents réseaux de transmission, et permet de répondre à presque toutes les problématiques.

Cela pourrait évoluer encore dans les années à venir, notamment quand les fréquences de la 4G seront libérées par les utilisateurs qui passeront sur la 5G, mais aussi quand la mise en place de la véritable 5G et ses nouvelles fréquences plus élevées deviendra réalité.

Crédit photo couverture : Zan, Unsplash

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
cuve connectée
Cuves connectées : monitorer en temps réel le niveau des jauges pour plus de sécurité
Lire la suite
TER SNCF
Avisé : quand l’IoT sécurise les trains
Lire la suite
IoT SNCF
IoT : Les projets marquants de 2020
Lire la suite