Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Un assistant de contrôle industriel pour les Technicentres

La simplification et l’automatisation des processus de la branche Matériel de SNCF fait partie des objectifs du programme de l’Usine du Futur. Dans cette optique, un nouvel outil issu du terrain a été créé. Il s’agit d’AIGLE, un Assistant de Contrôle Industriel. Initié au Technicentre de Nevers sous l’égide de la Direction du Matériel, AIGLE est le fruit d’un travail collaboratif qui s’étend sur le plan national et qui harmonise par le numérique les processus de qualité de l’ensemble des Technicentres.

Publié le 01/04/2019 par La Rédaction
aigle

Dans les Technicentres Industriels, lorsque le Matériel Roulant - tout type de train, du TGV au TER - bénéficie d’opérations de maintenance. Des étapes de contrôles visent à vérifier les rames rénovées, pour garantir que tout est conforme et qu’aucune anomalie ne persiste avant la libération des engins et la livraison aux clients : c’est le contrôle industriel.

AIGLE, c'est l'outil web de l'Usine du Futurau service de la qualité et de la sécurité du Matériel, conçu par Julien Gagnard, chef de projet informatique au Technicentre Industriel de Nevers. Ce dernier est le centre technique chargé de la maintenance lourde du Matériel Roulant SNCF.

aigle2

Fluidifier le contrôle qualité

Auparavant, le contrôle qualité s’effectuait via un listing prédéfini sur Excel pour chaque engin, listing qu’on imprimait pour les vérifications terrains. AIGLE a permis d’optimiser ce processus et de le digitaliser pour simplifier les opérations, favoriser la collaboration entre tous les acteurs, et éviter par ailleurs les écueils classiques de l’Excel/papier, comme entre autres les pertes d’informations.

Concrètement, AIGLE se présente sous la forme d’un site web, accessible à partir d’un PC, d’une tablette, ou d’un smartphone. Il fonctionne principalement sur les MatMobiles, tablettes du Matériel utilisées notamment pour OnTime (outil de suivi de production du Matériel Roulant en Technicentre Industriel), Collector + (outil de gestion du patrimoine des Pièces Réparables du Matériel), ou encore DSMAT (outil de gestion de la Documentation Structurée de maintenance du MATériel).

Avec cette solution, l’équipe de contrôleurs part vérifier sur le terrain si des anomalies persistent après la rénovation des engins ; elle visite alors les trains, à l’extérieur et à l’intérieur, pour s’assurer que tout est correct, en suivant des plans de contrôles digitalisés, rédigés au préalable dans AIGLE par des planificateurs. Et si des défauts sont constatés malgré toutes les maintenances engagées au préalable, ceux-ci sont aussitôt notifiés dans le système pour être automatiquement transmis aux unités de production qui corrigeront alors ce qui doit l’être.

aigle3

Une démarche agile et collaborative

AIGLE est un projet issu de la logique Mobil’idées, qui propose une vraie dynamique d’optimisation du savoir-faire collectif. Lorsqu’une idée émane d’un agent ou d’un établissement, un comité dédié évalue si celle-ci et peut apporter une plus-value au plus grand nombre. Si les enjeux sont certains, l’idée est alors prise en main par un pôle projet pour la co-construire et la déployer auprès de l’ensemble des acteurs des Technicentres ou de la filière Matériel Roulant. C’est ce qui s’est passé pour AIGLE, qui venait répondre à un besoin global. “Chaque établissement avait sa gestion propre et il y avait des initiatives de développement divergentes, ici et là”, détaille Julien Gagnard. “L’idée, avec ce projet, était de mutualiser les coûts pour faire des économies d'échelle et de proposer une solution identique, standardisée pour tout le monde”.

La démarche purement agile sur ce projet a permis de questionner l’ensemble des acteurs sur leurs besoins, afin de tout centraliser. Un seul objectif à la clé : un outil qui soit une véritable réponse aux attentes métiers. Le produit résulte d’une co-construction technique entre l’équipe digitale de Nevers, chargée de la conception, et la Direction Départementale des Systèmes d’Informations du Matériel de Lyon, chargée de l’hébergement. “Nous avons aussi travaillé main dans la main avec les référents et architectes du programme Usine du Futur de Paris”,indique Julien Gagnard. Centralisation des informations, ateliers de travail et de design thinking, conférences de présentations : les collaborateurs de tous les niveaux ont pu s’exprimer avec un large panel d’outil, comme ils le souhaitaient. Gabriel Massif, animateur métier du programme Usine du Futur de la Direction du Matériel, a, de son côté, statué sur les priorités pour que la parole de tous soit respectée.

Après deux ans de travail collaboratif et une vingtaine de livrables au fil de l’eau, le produit est 100% fonctionnel et déjà utilisé par plus de 1 000 acteurs. 

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
Usine du futur technicentre industriel SNCF
Usine du futur (2/3) : des outils digitaux déployés dans les Technicentres Industriels de SNCF
Lire la suite
Usine du futur SNCF
Usine du futur (1/3) : un réseau industriel sécurisé dans les Technicentres Industriels de SNCF
Lire la suite
nouvelle technologie d'assistance physique
Dans les coulisses des innovations NTAP chez SNCF
Lire la suite