Site sncf.com
Digital SNCF est un site de SNCF

Un « IoT Lunch » focalisé sur la miniaturisation des capteurs


  • La Rédaction
cover_iot_lunch

Le 10 novembre dernier, la Fab IoT présentait la deuxième édition de son « IoT Lunch », un événement permettant aux partenaires et experts SNCF de traiter d’une problématique spécifique à « l’internet des objets ». Après s’être penchée sur le « capteur du futur » avec la contribution des équipes de la Direction Innovation & Recherche, la dernière session s’intéressait à la miniaturisation. Quelle définition ? Quels usages ? Quel potentiel pour le groupe ferroviaire ? Quelles limites ?

« L’internet des objets » est un des principaux leviers d’innovation et de transformation du groupe SNCF. Plus petits, plus autonomes, moins coûteux, les capteurs miniaturisés s’inscrivent toujours plus dans l’univers industriel, pour des résultats très positifs. Si leur utilisation sur les rames ou dans les technicentres SNCF a déjà prouvé son efficacité, des questionnements demeurent quant à leur industrialisation effective : comment adapter un capteur à l’univers ferroviaire ? Pour quel prix ? Comment gérer l’aspect cyber sécurité ?... Pour répondre à certaines de ces interrogations et présenter les avancées des métiers sur le sujet, la Fab IoT – centre d’expertise SNCF – avait centré son « IoT Lunch »

Nous avons profité de leur présence pour interviewer Eolane, Disruptive Technologies et Invoxia, trois entreprises venues présenter leur vision – et solution – de la miniaturisation. Retour en vidéos :

David POUTY, Eolane

Pour David Pouty (responsable R&D), Eolane envisage la miniaturisation comme une science du compromis. En effet, « elle peut poser pas mal de problèmes de fabrication, la stratégie de test est aussi à retravailler, on rentre sur des process très complexes ». L’entreprise, leader européen des services industriels en électronique et solutions connectées, voit dans la miniaturisation des capteurs une véritable opportunité pour la création de nouveaux usages :

Matthias SICARD, Disruptive Technologies

L’entreprise norvégienne Disruptive Techologies a profité de son passage au « Lunch IoT » pour présenter sa minuscule solution : avec une taille de 19x19x2 mm, 15 ans de batterie, une capacité de 100 transactions de données par jour et une portée de mille mètres, son capteur s’adapte à une multitude d’usages. Mais laissons Matthias Sicard (directeur commercial) vous en dire plus :

Sébastien DE LA BASTIE, Invoxia

Sébastien de la Bastie, directeur général de Invoxia, avait apporté deux produits phares dans ses valises : « Roadie », un tracker GPS miniature capable de se positionner également en indoor et « Triby », première enceinte exploitant la plateforme de reconnaissance vocale Alexa. Pour ce dernier, les solutions sonores d’Invoxia pourraient servir à la surveillance du réseau ferroviaire, participant ainsi à la logique de « maintenance prédictive » :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter