Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Une gestion plus performante des gares avec le programme BIM de SNCF Gares & Connexions

SNCF Gares & Connexions, Dalkia et Stereograph se sont associés pour créer le premier BIM GEM de grande envergure, avec, à la clef, un meilleur service pour les voyageurs et une meilleure exploitation des gares.

par La Rédaction
BIM GEM toulouse Matabiau

Le BIM GEM (Gestion du patrimoine, Exploitation, Maintenance) est l’utilisation partagée du « jumeau numérique » par tous les acteurs intervenant dans la vie d’une gare. C’est-à-dire qu’à partir d’une maquette numérique BIM (Building Information Modeling), on va pouvoir agréger, partager et tenir à jour l’ensemble des données nécessaire à la gestion technique du patrimoine des gares.

Une plateforme pour réunir les jumeaux numériques des gares

Un partenariat d’innovation entre SNCF Gares & Connexions, Dalkia et Stereograph a été mis en place pour créer la première plateforme au monde donnant l’accès à 122 jumeaux numériques de gares. « Chaque jour nous accueillons plus de 10 millions de voyageurs dans nos 3000 gares. C’est une responsabilité qui nous engage. Notre politique BIM s’inscrit dans ce cadre, et notre ambition est forte : le BIM doit nous fournir une radiographie de nos gares. Nous voulons rassembler sur une seule plateforme la copie numérique des 122 plus grandes gares d’ici 2025. Cela va permettre aux équipes d’une gare de bénéficier en permanence d’un même niveau d’information et de le partager avec tous les services de notre entreprise » détaille Marlène Dolveck, Directrice générale de SNCF Gares & Connexions.

Cette collaboration prend la forme d’un contrat de partenariat d’innovation public-privé inédit, d’une durée de 12 ans, qui permet de mutualiser les moyens et les expériences de toutes les parties prenantes. L’objectif est donc de créer un outil de qualité qui répondra aux besoins spécifiques des métiers de Dalkia et de SNCF Gares & Connexions. Cette nouvelle forme de collaboration est basée sur la mise en place d’un co-financement du projet et sur le partage des résultats. Dalkia a également mis à la disposition du projet des locaux à La Défense, pour accueillir les équipes et leur permettre un fonctionnement agile.

Pour mener à bien cette mission, la solution TEIA, développée par la société lilloise Stereograph, est intégrée. La plateforme créée intègrera ainsi les principales gares régionales et départementales SNCF, qu’elles soient historiques, modernes, et/ou de grandes tailles, ce qui permettra d’avoir une vue d’ensemble du patrimoine des gares à jour et sur le long terme, et d’améliorer leur gestion technique grâce aux jumeaux numériques. « Notre patrimoine est très particulier, car toutes nos gares sont différentes. Pour autant, notre approche doit être industrielle. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de nous associer avec le groupe Dalkia et Stereograph » explique Marlène Dolveck.

Un projet en 3 étapes

La première étape du projet, qui a débuté en 2020, consiste à développer un prototype, ce qui conduit à la création des jumeaux numériques de la nouvelle gare Nîmes Pont-du-Gard et de la gare inscrite aux monuments historiques de Toulouse Matabiau.

Une fois ces premiers jumeaux numériques validés, la deuxième phase pourra débuter en déployant la plateforme sur 10 gares de la région Bretagne (Auray, Guingamp, Saint Brieuc, Lorient, Vannes, Saint Malo, Quimper, Rennes, Morlaix, Brest).

Enfin, la dernière phase sera la création et l’intégration dans l’outil des 122 autres jumeaux numériques des principales gares SNCF réparties dans tout l’hexagone.

Des enjeux de performance et de meilleure connaissance des gares

Le BIM est une réelle opportunité pour SNCF Gares & Connexions, pour permettre une gestion plus performante des gares. La construction des premières briques du jumeau numérique, associée à la maintenance et l’agrégation quotidiennes d’une très grande quantité de données de qualité via la plateforme, permettra la valorisation de ces données pour des usages à venir comme la maintenance prédictive, notamment par l’utilisation de l’intelligence artificielle. La qualité de service et de production auprès des voyageurs, des visiteurs, des opérateurs de transport et des autorités organisatrices sera par conséquent améliorée avec des gares mieux entretenues et modernisées. « L’enjeu avec le BIM est d’aller encore plus loin dans la qualité de l’exploitation de nos gares, afin de proposer des gares pratiques, efficaces et modernes à nos clients BtoB et BtoC » ajoute Marlène Dolveck. « Ensemble, nous allons révolutionner le BIM au service de la ville de demain et du bien-être durable des citoyens » conclut Sylvie Jéhanno.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
projection futur du travail
Projection : Le futur du travail
Lire la suite
chariot technicentre
Tracer les pièces en technicentre avec un code-barre
Lire la suite
EMI'sphere digital relation client
EMI’SPHERE : un outil digital au service des acteurs de la relation client
Lire la suite