Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

VisuCAD, la data au service de la vision d’ensemble du trafic ferroviaire

Le projet VisuCAD, lancé en 2017, continue d’évoluer et offre désormais un tableau de bord des informations de trafic à J+2. En fournissant ces informations aux autres services SNCF, VisuCAD s’impose comme un élément crucial de récolte, d’analyse et de présentation des données de trafic, un enjeu particulièrement pertinent en temps de pandémie.

par La Rédaction
big data trafic train

Quel a été l’impact des différents confinements et couvre-feux qui ont émaillé l’année 2020 en termes de trafic ferroviaire ? Est-ce que ces restrictions ont changé les habitudes des voyageurs-es ? Le projet VisuCAD (Contextualisation Augmentée des Déplacements) permet d’y voir plus clair. Porté par Alexandre Hattab de e.Voyageurs, VisuCAD vise à fournir une base commune de data accessible à toutes les entités SNCF, de TER à SNCF Voyages en passant par Transilien.

Cet outil fonctionne en trois étapes : la récolte des données brutes, leur traitement et mise en forme, et leur présentation à travers différentes visualisations et tableaux de bord interactifs intelligibles. Concrètement, c’est à partir des données de géolocalisation issues des utilisateurs de l’application Assistant SNCF que l’outil reconstitue le ou les trajets effectués, puis les associent aux métadonnées comme l’heure du déplacement. Des algorithmes en déduisent un volume de trafic, que l’utilisateur-trice final peut ensuite comparer avec le trafic sur une période donnée, comme la semaine ou le mois précédent, les trois derniers mois, ou encore l’année précédente.

evolution trafic ferroviaire

La récolte des données s’effectue à partir de l’application voyageurs Assistant SNCF de manière claire et transparente, et permet de disposer d’un premier jeu de données géographiques (géolocalisation) et horaires. Mais comme tous les voyageurs-es n’ont pas forcément d’application, il est nécessaire d’ajuster les données brutes pour les rendre encore plus pertinentes. En effet, « les métiers SNCF ont besoin d’avoir une vision à l’échelle nationale du trafic ferroviaire afin d’étudier les concurrences intermodales, le parcours utilisateur des clients pour comprendre leurs préférences de modes de transport, mais aussi pour analyser le trafic en région et pallier au problème de déserts de transports en commun que certaines rencontrent » explique Alexandre Hattab.

L’astuce consiste donc à extrapoler les données issues des utilisateurs de l’Assistant SNCF pour les étendre à toute la population métropolitaine ou presque… Le résultat se veut être un panorama le plus complet possible des déplacements en France. Cet outil se recoupe en ce sens avec les mesures de congestion routières sur l’axe Nantes-Rennes par le 574 Centre-Ouest par exemple.

Un précieux outil de gestion du trafic ferroviaire

Une fois les données récoltées et ajustées, il s’agit de les rendre lisibles au plus grand nombre. VisuCAD fournit alors un tableau paramétrable qui permet de comparer le trafic lors d’une période donnée en base 100 par rapport à la moyenne de la période précédente.

Toute cette expertise data a permis de faire apparaître les impacts sur le trafic des restrictions de mouvement liées au coronavirus. Par exemple, les réservations de dernière minute – celles faites moins de 24h avant le départ – ont bondi de 12% pour les vacances d’été 2020, et de 143% en hiver par rapport à 2019. Au niveau national, le trafic a oscillé entre 10 et 60% du trafic de 2019 au cours de l’année 2020, avec deux creux suivants les annonces de confinement, et un pic vers la fin des vacances d’été.

Au-delà des conséquences de la pandémie, VisuCAD permet aussi de mettre finement en exergue les changements d’habitude des utilisateurs-trices du rail, par exemple les glissements des heures de pointe, et d’autres tendances de long terme qui ne seraient autrement que difficilement identifiables sans l’aide de la data.

données trafic train SNCF

Suivi Mobilité - Vue globale

Avant l’amélioration de VisuCAD, l’analyse des données se faisait « à la main, dans des tableurs Excel » se souvient Alexandre Hattab. Le délai entre la récupération de la donnée brut – le déplacement des voyageurs-ses – et l’action à réaliser en conséquence – l’augmentation ou la diminution du nombre de passager-es sur une ligne par exemple – était donc bien trop long pour être réellement efficace. VisuCAD a automatisé le processus, et permit de se rapprocher de la gestion de trafic en temps réel, ce qui permet à l’ensemble des équipes SNCF d’anticiper les tendances lourdes, qu’elles soient liées à la pandémie ou à des changements d’habitudes, pour adapter en conséquence l’offre de transport.

L’un des défis de VisuCAD consiste à récolter les données les plus fiables possibles. Or, la réticence de certains voyageurs-es à télécharger une application et à activer le GPS, puis à donner leur consentement pour le partage des données qu’ils produisent est l’un des freins majeurs à cette collecte. Pour y pallier, l’application permettra bientôt de restituer à l’utilisateur les données qu’il a produit, par exemple sous forme d’un historique de ses trajets ou de sa consommation carbone. De plus, il sera informé sur le fait que ses données ne seront utilisées qu’à des fins non-commerciales, ce qui distingue SNCF des géants du numérique. Cela permettra ainsi d’inciter davantage de voyageurs-es à télécharger l’application, et contribuera à l’image vertueuse de SNCF en matière de gestion des données personnelles.

Photo de couverture José Martín Ramírez Carrasco sur Unsplash

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
cartographie visualisation données
Une cartographie de l’emploi pour favoriser la mobilité intergroupe en Occitanie
Lire la suite
projet big data SNCF
Big Data : les projets marquants de 2020
Lire la suite
ponctualité train
Denfert : un outil de simulation au service de la ponctualité
Lire la suite