Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

#VIVASNCF - e.industrie : Data, IoT et performance durable

Viva Technology, le rendez-vous annuel de la tech et de l’innovation, revient à Paris du 16 au 18 mai 2019. Dans son programme, SNCF abordera trois thématiques : « e.client », « e.entreprise » et « e.industrie ». L’occasion de vous proposer trois hors-séries « spécial #VIVASNCF », publiés au cours de trois semaines thématisées dédiées. Pour cette troisième et dernière édition, découvrez ce lundi comment SNCF s’appuie sur les nouvelles technologies pour améliorer sa performance industrielle tout en respectant l’environnement.

Publié le 06/05/2019 par La Rédaction
cover_polymorphe_e_industrie

Dans une perspective de transformation profonde, le groupe ferroviaire veut favoriser les mobilités de ses clients, et mettre le meilleur du numérique au service de la performance ferroviaire sans oublier l’impact écologique. Fournisseur de mobilités collectives, SNCF mène sa lutte contre l’auto-solisme – l’usage individuel de la voiture – en proposant ses services de transport encore plus robustes. La croissance de la performance industrielle du groupe permet de renforcer cette robustesse, car elle garantit les activités comme la mise en service des trains, ou la maintenance des matériels roulants et infrastructures.

 

Le Big Data, l’IoT, la 5G et bien d’autres nouvelles technologies sont au cœur de l’industrie du futur chez SNCF. Benoît Tiers, Directeur général e.SNCF, ouvrira cette édition du Lab Open Transportation dès 8h30 le 16 mai prochain, avec une keynote centrée sur le chemin parcouru par le groupe durant sa transformation numérique, et les objectifs à réaliser pour réussir ce tournant important via l’utilisation de la data.

polymorphe_e.industrie_2_-_diagnostic
polymorphe_e.industrie_-_4_energie_en_gare

Les données au service de la robustesse

Construire l’entreprise de demain grâce à la donnée, c’est la stratégie numérique de SNCF depuis août 2018. Le patrimoine « data » du groupe, c’est les informations historiques comme les horaires, les données industrielles archivées de toutes les interventions dans les trains, les gares, ou sur les voies. C’est aussi les données confiées par les clients de SNCF, dans l’optique d’améliorer l’expérience de voyage de bout en bout et multimodale.

« Ce patrimoine est inédit, structuré, exploité et protégé », confie Benoît Tiers. Dès lors, la problématique est de mettre toutes ces données au service des décisions et du pilotage de l’entreprise : gagner en efficacité collective et en performance, avec toujours plus de sécurité et de régularité, pour de nouvelles formes de mobilité. En ça, l’IoT ou le Big Data permettent d’aller encore plus loin : « Nous sommes désormais en capacité de gérer une quantité de données beaucoup plus importante, de les croiser pour proposer de nouveaux services », affirme le CEO.

[Le 16 mai à partir de 15h, suivez le talk « Data et IoT : où en est-on en 2019 chez SNCF ? » par Marine Mizrahi, Directrice de la Fab IoT, et Benoît Calande, Directeur de la Fab Big data, sur le Lab Open Transportation de SNCF au salon VivaTech, ou en ligne sur @SNCF_Digital]

Par exemple, grâce aux capteurs embarqués dans les rames, les agents de maintenance réalisent le télédiagnostic des matériels roulants, et sont alertés des éventuelles pannes des pièces ou systèmes installés dans le train. Les objets communicants rendent aussi les gares plus intelligentes. Il est désormais possible de gérer les gares à distance – ouvrir ou fermer une salle d’attente, par exemple –, ou d’anticiper les pannes des escaliers mécaniques et réaliser leur maintenance dans les plus brefs délais.

[Le 16 mai à partir de 11h15, suivez les talks de Marie-Caroline Bénézet Lanfranchi, CDO de SNCF Gares & Connexions sur la Smart Station et l’information voyageurs en gare, sur le Lab Open Transportation de SNCF au salon VivaTech, ou en ligne sur @SNCF_Digital]

L’industrie 4.0 boostée par le numérique

L’industrie 4.0 passe par l’utilisation des données au bénéfice des assets industriels, par les experts du digital, mais aussi par les métiers de SNCF. À titre d’exemple, la construction du jumeau numérique du réseau ferroviaire est un projet data majeur de SNCF Réseau. La duplication des infrastructures voie à l’aide de la technologie Lidar permet de mieux piloter les opérations de maintenance, rendant les travaux plus performants.

[Le 16 mai à partir de 14h, suivez le talk dédié au jumeau numérique du réseau ferroviaire sur le Lab Open Transportation de SNCF au salon VivaTech, ou en ligne sur @SNCF_Digital]

Dans le cadre du programme d’industrie du futur, les Technicentres industriels sont des terrains d’expérimentation industrielle idéaux. Les nouveaux outils de production comme les robots, les drones ou les imprimantes 3D y trouvent également leur place. À l’image du futur Technicentre SNCF de Vénissieux , véritable concentré de technologies, l’usine du futur est un programme majeur du Groupe SNCF.

[Le 16 mai à partir de 14h45, entrez dans les coulisses du Technicentre de Vénissieux avec les experts SNCF sur le Lab Open Transportation au salon VivaTech, ou en ligne sur @SNCF_Digital

En ce qui concerne la connectivité, qui couvre à la fois les besoins des métiers et des clients, SNCF a marqué plusieurs étapes importantes durant ces dernières années, notamment avec la mise en service du Wi-Fi dans les TGV INOUI et en gare. À ce sujet, lors du salon Vivatech, le groupe fera d’importantes annonces en matière de 5G avec son partenaire Nokia. 

Une performance durable

SNCF agit pour la protection de l’environnement et accompagne la transition vers une mobilité propre. La performance industrielle que recherche le groupe se doit ainsi d’être durable. Outre les solutions de transport plus écologiques pour les voyageurs et les marchandises, SNCF s’est également dotée d’une politique énergétique, qui s’applique à l’ensemble de ses activités et filiales.

visuel_eindustrie_aide-eco-conduite

L’éco-conduite des trains est un exemple d’engagement de SNCF dans la transition énergétique. En optimisant le freinage et le système d’arrêt/redémarrage automatique du moteur, ce dispositif permet de réduire jusqu’à 12% l’énergie consommée par les TGV inOui.

Le groupe ferroviaire veut aussi décarboner ses activités en favorisant les énergies renouvelables. Par exemple, le « Smartilien », un RER hybride électrique, permettra non seulement un gain de 30% à 50% d’énergie, mais surtout moins de pollution due aux particules fines. Les gares, quant à elles, peuvent devenir demain de véritables « hubs énergétiques intelligents ». Pour ce faire, SNCF mène de nombreuses expérimentations, comme celle de « Smartgrid », dont l’objectif est d’établir et de pérenniser des sources locales d’énergie au sein des gares. À ce titre, Thierry Jacquinod, Directeur de l’agence Grand Sud chez SNCF Gares & Connexions, exposera les dispositifs mis en place par ses équipes au service d’une intelligence énergétique au sein de la gare d’Aix-en-Provence TGV.

[Le 16 mai de 9h15 à 11h, suivez les talks et les pitchs autour de l’industrie durable sur le Lab Open Transportation de SNCF au salon VivaTech, ou en ligne sur @SNCF_Digital]

En somme, ce sont autant de projets faisant appel aux technologies et à l’utilisation optimisée des données qui seront présentés le 16 mai prochain sur le Lab Open Transportation. Rendez-vous donc au salon Viva Technology 2019 pour découvrir une industrie plus verte, plus connectée et surtout plus robuste.  

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
_e4b2712
#VIVASNCF - e.industrie : 5 rendez-vous avec l’Industrie 4.0
Lire la suite
sncf-viva_tech-17.05.19cmaxime_huriez-21110-metiers_vr-print
UniVR : la réalité virtuelle pour former aux manipulations sensibles
Lire la suite
cristian-s-rrqlfp347kq-unsplash
Coupon connecté : un pas de plus vers la maintenance prédictive
Lire la suite