Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

#VivaSNCF - Pépite #2 : « Le visa French Tech », l’uppercut de Macron

VivaTech n’est pas seulement la grande messe des innovations ; c’est également le grand bal des VIPs. Sheryl Sandberg, Eric Schmidt, Jonah Peretti et autre Stéphane Richard… Ils se sont succédé pour gratifier le public de leur présence. Difficile néanmoins de rivaliser avec l’arrivée d’Emmanuel Macron - même lorsque l’on est le patron de Google -. Déjà présent en 2016, le président français a profité de cette nouvelle édition pour annoncer la mise en place effective du "Visa French Tech".

Publié le 21/06/2017 par La Rédaction
macron_cover

Le rôle du visa French Tech : remettre la France dans la compétition

Alors qu’un match de boxe avec gants connectés se jouait sur le stand d’Everlast et PIQ, le Chef d’État prenait possession de la scène principale de VivaTech. Coïncidence ?

think

La comparaison est en effet tentante entre la joute sportive 2.0 et la bataille des gouvernements pour faire de leur nation un champion des nouvelles technologies. Annoncée lors de son intervention, la botte pas si secrète du président pour transformer la France en Terre Promise des talents Tech a un nom: le visa French Tech.

Pourquoi elle sort du lot ?

Les dissidents d’Emmanuel Macron n’ont pas tort de pointer la préexistence du procédé: selon eux, le visa French Tech ne serait qu’une extension du passeport talent. Face à sa version de 2016, force est néanmoins de constater les ajouts dont a bénéficié le nouveau dispositif. Facilité d’entrée sur le territoire pour les entreprises innovantes et experts, bourse d’accueil, infrastructures d’aide au développement, droit à l’erreur, le tout adoubé de réformes du système fiscal… Tel est le contenu de l’offre du nouveau gouvernement. Une invitation aux entrepreneurs, investisseurs et experts du monde entier à rejoindre la fine fleur de l’innovation française, la French Tech.

Qu’est-ce qu’on retient ?

Pour tenir la compétition face à certains de nos voisins - comme la Grande-Bretagne - qui attiraient jusque-là beaucoup de nos talents, le président français sort l’artillerie lourde. Sa stratégie : une main de fer dans un gant connecté. Alors que beaucoup fustigent un effet d’annonce, l’écosystème digital frenchie y voit une opportunité pour s’étendre et travailler avec des entreprises du monde entier.

Pays des Lumières, la France sera-t-elle bientôt la nation du code et de l’IA ? Les jeunes pousses de l’Hexagone semblent en tout cas prêtes à soutenir « notre prooooooojeeeeeeeeet ! ».

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
sncf-lunchpitchs-960x640-ok_1
Lunch&Pitchs - Spécial TECH4RAIL
Lire la suite
meetuptransport_dv2
Meetup Open Transport de Toulouse - A la rencontre des startups Toulousaines
Lire la suite
R2P2, le robot autonome d'inspection du réseau
Lire la suite