Site sncf.com
Le site de la transformation digitale du groupe SNCF

Vivatech 2022 : Tech for Business, quand les métiers et partenaires de la SNCF sont mis à l’honneur

Gagner en temps, en sécurité, en efficacité, voici les enjeux de l’utilisation des nouvelles technologies pour transformer en profondeur les métiers industriels. La preuve par l’exemple avec ces projets innovants, qui seront présentés lors de la thématique « Tech for business », au salon Vivatech, 2022, à Paris. Jumeau numérique, AR/VR, cartographie, capteurs, analyse de data… sont autant de solutions au service des métiers et de l’industrialisation des transformations numériques du groupe SNCF.

par La Rédaction
vivatech business

Aider à l’excellence opérationnelle

jumeau_

« Selon moi, cette thématique Tech for business regroupe tout ce que l’on met en place, dans le cadre de la transformation digitale de nos processus et de nos assets, pour les différents métiers. Ainsi, tout ce que l’on fait autour du jumeau numérique, qui s’inscrit dans le cadre du projet Minerve, est à destination des métiers - pour enlever les cailloux dans la chaussure, diminuer la charge mentale, aider à l’excellence opérationnelle, aider à la réduction des coûts… », introduit Bruno Landes, chef de la division Topographie à la SNCF. Le jumeau numérique est donc une solution très agile à destination des métiers et s’appuyant énormément sur leurs cas d’usage. « Le premier service de jumeau numérique, que nous avons créé, s’appelle Avatar, et est à destination des mainteneurs. Cette application permet au mainteneur d’avoir une information géolocalisée sous interface géographique des défauts des assets qu’il maintient. Il peut donc mieux organiser ses interventions en amont, mieux gérer les aléas et faire un reporting en temps réel des travaux effectués. Nous avons également d’autres usages que nous développons autour de la donnée 3D, nous sommes par exemple en train de scanner l’ensemble du réseau avec des technologies de scanner laser. Vous voulez en savoir plus ? Rendez-vous sur Vivatech. » ajoute-t-il.

Second usage business : la cartographie au service des centres opérationnels. « Le projet Geopulse leur permet de géolocaliser les trains en temps réel via plusieurs systèmes combinés dans SNCF Maps : la cartographie, le positionnement du train, le tracé exact du train… », explique Olivier Lampire, chef de projet SNCF Voyageurs. « D’un point de vue business, l’idée est de fournir des outils d’aide à la décision aux centres opérationnels et de mieux piloter l’information voyageurs. » ajoute Xavier Breton, Product Manager Supervision pour PULSIV.

Améliorer la performance industrielle

technicentre

De nombreux aléas peuvent perturber le trafic ferroviaire et par conséquent, diminuer la performance industrielle. Pour aussi bien prévenir que guérir, de nombreux projets ont été développés. C’est le cas de Prevent PCP, un projet créé pour répondre à la problématique des objets délaissés dans les transports en commun, qui a aussi bien des impacts de sécurité que de business, puisque cela provoque des retards ou arrêts des trains. « Pour répondre à cette problématique, nous avons développé, en R&D, une technologie qui s’appuie sur des capteurs vidéo, afin de détecter la présence d’un bagage abandonné et de rechercher le propriétaire du bagage dans le réseau de caméras. », explique Nicolas Despalles, responsable du Laboratoire Innovation Sûreté chez SNCF. L’impact économique pour le groupe du traitement de ces objets délaissés est colossal puisqu’en 2021, on comptait 200 bagages oubliés par semaine, ce qui a eu pour conséquences, 620 000 minutes perdues, 12 millions de voyageurs impactés et 3000 trains supprimés. « L’objectif est donc de limiter au maximum cet impact sur l’exploitation ferroviaire. » ajoute Rémi Legrand, responsable du département Programmes Performance & Innovation à la direction de Sûreté.

Autres aléas possibles : des problèmes dans la maintenance. C’est pour y répondre qu'Additive 4 Rail a été créé. Son objectif est d’accélérer la mise en œuvre industrielle des procédés de fabrication Additive pour la maintenance des trains. « La fabrication Additive a cet aspect business, car elle améliore la performance industrielle pour, dans un premier temps, avoir des trains plus disponibles, et dans un second, peut-être avoir des trains différents dans leur conception grâce à la fabrication Additive. » précise Benoit Dodin, Chef de projet Innovation & Recherche.

Diversifier les services

wemap

Avec l’ouverture à la concurrence, il est important pour la SNCF d’être compétitive et de proposer des services novateurs aux voyageurs en collaboration avec des partenaires. Wemap s’est emparé de cette question, en mettant à disposition des voyageurs durant leur trajet des points d’intérêt, comme des monuments, sur le paysage, en réalité augmentée - une manière de découvrir le patrimoine français pendant son voyage. « Grâce à cette technologie, TER, par exemple, va pouvoir enrichir les services à bord, ce qui lui donnera un avantage vis-à-vis de la concurrence. L’idée, c’est que tous les points d’intérêt qui sont affichés pendant l’expérience soient regroupés par parcours, et à terme ces parcours pourraient être liés à des partenariats. » explique Stéphane Ducher de la FAB AR/VR.

Pour ne rien rater de la journée "Tech for Business" dédiée aux métiers et partenaires, rendez-vous le 15 juin prochain sur le Lab SNCF, pour l’édition 2022 du salon Vivatech.

Tags associés à cet article :

Commentaires

S’enregistrer et se connecter
Recommandé pour vous
tech customers vivatech
VivaTech - Journée Tech for Customers
Lire la suite
tech for communities
VivaTech - Journée Tech for Communities
Lire la suite
vivatech sncf people
Vivatech 2022 : Tech for People, la journée dédiée aux technologies au service des hommes et des femmes chez SNCF
Lire la suite